Matam, 7 fév (APS) – Abou Raby Bâ, le président de l’Association des éleveurs de la région de Matam, a déploré, mercredi le manque d’implication des populations dans la lutte contre les feux de brousse qui créent d’énormes difficultés aux éleveurs.

”Nous estimons que les populations ne s’impliquent pas dans la lutte contre ce fléau. Elles ne doivent pas laisser prospérer les cas de feux de brousse, surtout qu’elles sont propriétaires de troupeaux ou dépendent de la brousse’’, a-t-il soutenu au cours d’un entretien avec l’APS.

Il a toutefois salué l’engagement des personnes âgées dans la lutte contre les feux de brousse.

‘’Ce sont des vieux de plus de 70 ans qui se dressent contre les feux de brousse, alors que les jeunes restent au village sans rien faire’’, a-t-il regretté, appelant les jeunes à participer en premier à l’éradication de ce fléau.

Selon lui, ‘’certains cas de feux de brousse relèvent du sabotage, car les départs sont constatés dans un même endroit, tout le temps et presque au même moment’’.

Il a indiqué avoir noté cette année quatre départs de feux en même temps dans des communes différentes de la région, citant Houdallaye, Ouro Sidy, Ranérou et Ogo.

M. Ba a salué le travail des agents des eaux et forêts qui ‘’répondent à tous les appels en cas de feux de brousse’’.

Il a suggéré la mise en place de méthodes technologiques de surveillance des forêts afin de traquer tous ceux qui commettent des actes de sabotage.

A noter que des communes comme Ranérou et Nabadji Civol, dans le village de Boyinadji ont été récemment touchées par des cas de feux de brousse.

AT/AB/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE / Décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey

Bambey, 27 fév (APS) – Le président des communicateurs traditionnels de Bambey (cent…