Dakar, 7 fév (APS) – Le Maroc a récemment procédé au lancement des travaux de la plus grande station de dessalement de l’eau de mer d’Afrique, à Casablanca, avec pour objectif de produire 300m3 d’eau potable par an, ont rapporté plusieurs médias.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de son Programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation (PNAEPI) initié pour la période 2020-2027.

La station de dessalement de l’eau de mer installée à Casablanca, permettra de résorber les besoins en eau potable des populations et de l’industrie agroalimentaire.

Sa construction est financée par un consortium composé de l’entreprise espagnole de BTP, Acciona et de deux entreprises marocaines dirigées par le Premier ministre Aziz Akhanouch.

Le Maroc, qui connaît une sixième année consécutive de sècheresse, est souvent confronté à un stress hydrique, des sècheresses, une diminution du stock d’eau de ses barrages, etc.

Selon le ministre marocain de l’Équipement et de l’Eau, 15 autres usines seront construites d’ici 2030, dans ce pays où les usines de dessalement sont devenues l’une des priorités. 

ABB/ASB/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE / Décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey

Bambey, 27 fév (APS) – Le président des communicateurs traditionnels de Bambey (cent…