Dakar, 13 déc (APS) – Le directeur général de l’Agence nationale de l’état civil (ANEC), Aliou Ousmane Sall, a invité les dirigeants des pays d’Afrique francophone à appliquer les conclusions du premier symposium sur l’état civil, qui s’est tenu cette semaine à Dakar.

‘’Cette rencontre a été une véritable réussite au vu des résolutions très intéressantes retenues et acceptées par toutes les délégations’’, a déclaré M. Sall lors de la cérémonie de clôture du premier symposium des pays d’Afrique francophone sur l’état civil.

Cette rencontre de trois jours se tenait depuis lundi à Dakar.

‘’Ce symposium a été une occasion pour les pays en avance sur certaines questions liées à l’état civil de partager leurs bonnes pratiques avec les autres’’, a-t-il expliqué.

Les représentants des pays d’Afrique concernés vont porter les recommandations du symposium auprès des pouvoirs publics en vue de leur application, selon Aliou Ousmane Sall.

Il précise que ‘’chaque État a sa propre spécificité, même s’ils ont tous le même défi à relever, celui de rendre visible chaque citoyen en le dotant d’un état civil’’.

‘’Les collectivités territoriales doivent prendre l’état civil comme une priorité, pour permettre aux citoyens d’avoir accès à ce service’’, a plaidé le directeur général de l’ANEC.

M. Sall annonce qu’‘’une évaluation de l’application des résolutions est prévue l’année prochaine à Abidjan, en Côte d’Ivoire, à l’occasion de la deuxième édition du symposium’’. ‘’Ce sera aussi l’occasion, a-t-il dit, de voir s’il y a des réajustements à faire ou de nouvelles questions sur lesquelles il faudra statuer.’’

LBD/ESF/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE / Maraîchage : Kaolack a été ‘’très dynamique’’ cette année (DRDR)

Kaolack, 2 mars (APS) – Le sous-secteur du maraîchage s’est avéré ‘’très dynamique’’ dans …