Dakar, 19 juin (APS)-  Quelque 2.000 enfants naissent chaque année avec la drépanocytose, selon le directeur de la maladie, le docteur Mamadou Moustapha Diop, qui a appelé à “renforcer la communication  sur cette maladie très peu connue par la population”.

“Nous avons une cohorte de 7.000 drépanocytaires et chaque année 2.000 enfants naissent avec la maladie”, a t-il souligné lundi à Dakar, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose, commémorée le 19 juin de chaque année.

Organisée avec l’Association sénégalaise de lutte contre la drépanocytose (ASD), la journée porte sur le thème : ‘’Dépistage précoce de la drépanocytose pour une meilleure prise en charge’’.

M. Diop estime que ‘’la communication est le premier défi, parce que c’est une maladie connue par les agents de santé mais très peu connue par la population’’.

“Il y a également le défi lié au diagnostic précoce et à la prise en charge adéquate à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. La drépanocytose est l’une des maladies génétiques les plus répandues, en plus de faire partie des maladies à soins coûteux’’, a-t-il ajouté.

Le directeur de la maladie affirme que “beaucoup d’efforts ont été faits, avec les maladies non transmissibles, notamment la drépanocytose”, pour laquelle un centre de traitement spécialisé a été ouvert à l’hôpital d’enfants Albert Royer, à Dakar.

L’inscription de la drépanocytose dans le plan d’accélération de la lutte contre les maladies non transmissibles, la confection d’un guide de prise en charge et la mise à disposition d’un certain nombre de médicaments essentiels de la Pharmacie nationale d’approvisionnement, sont entre autres initiatives de lutte mises en place par les autorités sanitaires.

SKS/ADL/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE - FORMATION / Ziguinchor : trente journalistes formés sur la lutte contre la désinformation

Ziguinchor, 21 mai (APS) – Une session de formation consacrée à l’identification et …