Dakar, 25 août (APS) – L’Association sénégalaise de normalisation (ASN) a entamé, vendredi, à Dakar, un atelier de ‘’sensibilisation’’ des membres du Collectif des journalistes économiques du Sénégal (COJES) sur la politique nationale qualité du pays.

‘’L’atelier d’aujourd’hui a pour objectif de sensibiliser les acteurs de la presse sur les piliers de l’infrastructure nationale qualité’’, a expliqué le directeur général de l’ASN, Elhadji Abdourahmane Ndione, à l’ouverture de cette rencontre de deux jours.

Le COJES et l’ASN disent vouloir arriver à une bonne information des populations et de tous les acteurs concernés par la politique nationale qualité du Sénégal.

En 2017, les pouvoirs publics sénégalais ont adopté une politique nationale qualité, dans le but de promouvoir une ‘’culture de la qualité’’ dans le service public, dans les entreprises privées, chez les consommateurs aussi, a rappelé M. Ndione.

‘’Quand on parle de politique de normalisation, les piliers essentiels sont […] l’évaluation de la conformité avec la certification, la métrologie, la promotion de la qualité et la réglementation technique’’, a-t-il expliqué aux membres du COJES.

La certification a l’avantage de de donner la preuve que les produits et les services sont conformes aux normes requises dans un domaine, a ajouté le directeur général de l’ASN.

‘’Une entreprise a tout intérêt à se conformer aux exigences des normes, parce que ça lui permet d’optimiser ses activités, sa production et la gestion de ses ressources. Cela lui permet également d’avoir la confiance des consommateurs. C’est en cela que les normes sont importantes’’, a expliqué Elhadji Abdourahmane Ndione.

Selon lui, plusieurs dizaines d’entreprises publiques et privées sénégalaises ont été certifiées pour leur système de management de la qualité et de l’environnement.

‘’En général, lorsque les normes sont relatives à la santé des populations, à la protection de l’environnement ou à la sécurité, le gouvernement, par le biais du ministère concerné, prend un arrêté ministériel pour rendre leur application obligatoire’’, a-t-il dit aux membres du COJES.

La politique qualité du Sénégal est arrimée à la politique qualité de la CEDEAO, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, qui a été adoptée en 2012 et est entrée en vigueur en 2013, selon Aboubacry Barro, conseiller du directeur général de l’ASN.

Les pays membres de la CEDEAO et la Mauritanie ont souhaité avoir un cadre cohérent dans ce domaine, a rappelé M. Barro, estimant que les professionnels des médias doivent connaître la normalisation et la politique nationale qualité.

MFD/ESF/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MINES-ENVIRONNEMENT / Kédougou : Birame soulèye Diop invite Sored mine à respecter le contenu local et l’environnement

Kédougou, 28 mai (APS) – Le ministre de l’Energie, du Pétrole et des Mines, Birame S…