Matam, 15 jan (APS) – Le déficit d’enseignants à Matam s’explique par le fait que la région est une zone de départ, pour d’autres régions présentant plus d’opportunités pour la poursuite des études, a indiqué l’inspecteur Serigne Bâ.

”Le déficit d’enseignants s’explique par le fait que nous sommes dans une région de départ. Les gens demandent toujours à être affectés ailleurs, dans des zones où certains peuvent poursuivre leurs études”, a-t-il dit.

S’exprimant au cours d’une rencontre organisée par des enseignants de la région, M. Bâ a souligné que situation fait qu’on ”constate beaucoup de départs à la fin de chaque année scolaire”. Il a signalé que c’est pour cette raison que des classes spéciales ont été créées pour pallier ce manque de personnels enseignants.

”Cette initiative permet aux élèves d’étudier dans de bonnes conditions”, a déclaré Serigne Bâ, précisant que la demande en construction d’écoles est forte dans région.

La région de Matam a enregistré plus de 300 départs d’enseignants pour seulement 31 arrivées à la rentrée des classes. Une situation due, selon l’inspecteur d’académie, Mbaye Babou, au mouvement national qui se tient chaque année.

AT/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-HIVERNAGE / Touba : Cheikh Tidiane Dièye au chevet des habitants touchés par les inondations

Touba, le 20 juil(APS) – Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Cheikh…