Dakar, 12 déc (APS) – Le musicien et chanteur sénégalais, Daniel Gomes, a été réélu président de l’Association des métiers de la musique du Sénégal (AMS) pour un nouveau mandat de quatre ans, à l’issue d’une assemblée générale ordinaire organisée, lundi, à la maison de la culture Douta Seck, a constaté l’APS.

Elu pour la première fois en 2016, le président de l’AMS rempile pour un deuxième mandat qui va courir jusqu’en 2027 avec un nouveau bureau de six membres et un comité directeur de 21 membres.

L’assemblée générale a réuni 33 des 323 membres à jour de leur cotisation et les 3500 adhérents de l’association depuis sa création il y a 23 ans.

‘’Dans les assemblées, les gens ont tendance à procéder par délégation et les régions sont plus présentes en terme de représentation. Après, on ne peut pas savoir pourquoi les gens ne viennent pas puisqu’ils sont à jour de cotisation. Nous avons décalé l’AG à 15 heures en espérant avoir du monde’’, explique le président de l’AMS.

Il indique qu’‘’il existe un réel problème des organisations qui ont un nombre pléthorique de membres, 3500 membres pour l’AMS, parmi lesquels 323 sont à jour de cotisations’’.

Daniel Gomes estime que les textes ont été respectés avec la présence des deux tiers des membres.

‘’Sur la grande masse d’adhérents, cela fait beaucoup d’absents, mais beaucoup ne sont pas à jour de leur cotisation. C’est pourquoi on demande aux membres d’être à jour de leurs cotisations pour décider de l’avenir de leur association, parce qu’une association vit des cotisations de ses membres’’, dit-il.

Les musiciens et artistes chanteurs les plus connus de la scène sénégalaise ont brillé par leur absence. Seuls quelques noms familiers tels que le reggae man Iba Gaye Massar, les rappeurs Fatim Sy, Selbé Ngom alias sister ‘’LB’’ ou encore les promoteurs de musiques Paris Niane, et le manager Thierno Bah étaient de la partie. Neuf antennes régionales ont été représentées, dont Saint-Louis, Tambacounda, Louga, Diourbel, Thiès et Mbour.

Pour Daniel Gomes, ce cas de figure n’est pas propre à l’Association des métiers de la musique. A la Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (SODAV) aussi, les artistes musiciens adhérents majoritaires sont très peu représentés lors des rencontres, fait-il valoir.

Aujourd’hui, le président de l’AMS se fixe comme défi la mobilisation des jeunes musiciens, moins réceptifs à tout ce qui concerne les réunions afin de leur faire prendre conscience des enjeux d’un engagement dans la vie des associations.

Il indique aussi que la question genre sera prise en compte avec des programmes spécifiques.

D’ailleurs, ces deux points ont fait l’objet d’une résolution adoptée lors de l’assemblée générale, avec une révision des statuts incluant une charte sur ‘’le genre pour affirmer [l’] engagement pour l’égalité des sexes dans l’industrie musicale’’ et une autre charte ‘’anti-corruption pour une gestion transparente et intègre’’.

L’assemblée générale a aussi autorisé l’Association des métiers de la musique du Sénégal à créer une branche syndicale courant 2024, ‘’pour mieux représenter et protéger les travailleurs des métiers de la musique’’.

Bureau exécutif de l’AMS

  • Daniel Gomes, président
  • Iba Gaye Massar, vice-président
  • Rama Diallo Mbaye, secrétaire générale
  • Claire Mbeng, secrétaire générale adjointe
  • Fatim Sy, trésorière
  • Thierno Bah, trésorier adjoint

FKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…