Dakar, 25 jan (APS) – Le Sénégal compte s’inspirer de l’expérience française pour asseoir ‘’une fonction publique plus performante’’, en recourant aux méthodes utilisées par son partenaire, a-t-on appris jeudi du ministère sénégalais de la Fonction publique et de la Transformation du secteur public.

Pour y arriver, des responsables de ce ministère ont eu une séance de travail, le même jour, avec des représentants de la direction générale de l’administration et de la fonction publique française et de l’Institut national du service public (INSP) de France.

‘’On va s’inspirer de l’expérience française par rapport à des méthodes innovantes, par rapport à leur approche et aux réformes [en France]’’ dans ce domaine, a déclaré Thioro Mbaye Sall, la secrétaire générale du ministère de la Fonction publique et de la Transformation du secteur public.

Elle s’entretenait avec des journalistes, en marge d’un atelier sur le thème : ‘’Quelles réformes pour une fonction publique plus performante ?’’

‘’On a bien parlé de mutualisation de nos expériences respectives pour mettre en pratique de façon optimale et efficace ces réformes, et cela se fera de part et d’autre’’, a-t-elle dit, ajoutant que les deux parties ont discuté des méthodes et des meilleures pratiques en matière de réforme de l’administration publique.

‘’On est là pour discuter des bonnes pratiques’’, a souligné Mme Sall.

Cette rencontre offre également l’opportunité d’aborder des questions liées à la loi sur la fonction publique en cours d’élaboration.

Digitalisation et simplification des procédures

‘’Nous allons échanger sur les pratiques innovantes et l’approche méthodologique. Nous allons nous inspirer de l’expérience française’’, a ajouté Thioro Mbaye Sall en parlant d’un ‘’grand projet (la loi sur la fonction publique) portant sur une grande mutation’’ de l’administration sénégalaise.

‘’Tout est dans cette réforme : la professionnalisation des ressources humaines, le volet numérique, la digitalisation et la simplification des procédures’’, a-t-elle souligné.

Le but visé est d’améliorer la qualité des services offerts aux usagers de l’Administration publique et la compétitivité de l’économie, afin de ‘’rendre plus attractif notre pays et d’accroitre la performance de l’action publique’’.

‘’On va parler des réformes, on va expliquer comment en France on a mené la réforme de la haute fonction publique […] On va expliquer comment on aide les hauts fonctionnaires à faire face à ces défis’’, a dit Faustine Bentaberry, représentante de la direction générale chargée de l’administration et de la fonction publique en France.

‘’Il faut que nos fonctions publiques s’adaptent continuellement’’, a ajouté Mme Bentaberry, cheffe du département de la coopération internationale de ladite direction. ‘’On a beaucoup de choses à apprendre les uns des autres, car on a un certain nombre de problématiques communes, on s’interroge, on doit se transformer et on doit faire évoluer nos fonctions publiques.’’

Faustine Bentaberry signale que la France, pour sa part, veut s’appuyer sur le Sénégal, en particulier sur son nouveau système d’information des ressources humaines qui, dit-elle, est ‘’beaucoup plus performant et plus unifié’’ que le système français.

MFD/BK/SBS/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Des participants au dialogue national proposent la date du 2 juin pour la présidentielle

Dakar, 27 fév (APS) – Les participants au dialogue national ont proposé à ce que le chef d…