Dakar, 17 oct (APS) – Le Sénégal et l’Iran ont décidé de renforcer leurs relations culturelles par la signature d’un nouvel accord de coopération qui portera sur différents aspects civilisationnels et culturels, a appris l’APS.

Le ministre de la Culture et du Patrimoine Historique Aliou Sow a reçu dans son cabinet, pour une séance de travail, le ministre et haute autorité chargée de la préparation du suivi-évaluation des accords de la coopération dans le domaine de la culture en République islamique d’Iran, docteur Mohammade Mehdi Imanipour.

Ce dernier est venu participer à Dakar à la 12e session du Comité permanent pour l’information et les affaires culturelles de l’Organisation de la coopération islamique (Comiac) ouvert, mardi, sous la présidence du chef de l’Etat, Macky Sall.

‘’Nous avons passé en revue l’essentiel de nos convergences, de nos complémentarités et exprimé notre détermination à mettre en œuvre cette coopération de manière plus dynamique. (…) Nous avons décidé de signer un nouvel accord mais également, de l’accompagner d’une stratégie de mise en œuvre plus dynamique’’, a dit Aliou Sow, se réjouissant d’avoir eu cette séance de travail en présence de ses collaborateurs.

Selon le ministre, des accords ont été signés par le passé, mais souligne-t-il, ‘’n’ont pas fait l’objet d’un suivi’’.

Il estime que l’ambassade d’Iran au Sénégal et ses services ont travaillé en amont pour avoir un excellent accord ‘’riche et assez holistique’’.

Les deux ministres ont passé en revue un certain nombre de points de convergences qui pourront faire l’objet de traitement unitaire, notamment les échanges des acteurs culturels des deux pays.

Ils comptent aussi renforcer et innover dans le domaine de la coproduction cinématographique.

Aliou Sow estime que d’autres éléments de coopération majeure pour la partie sénégalaise ont été passés en revue.

”C’est le projet de centres de lecture et d’animation culturelle arabo-islamique que nous sommes en train d’implanter dans certains foyers religieux en complément de l’action de modernisation des cités religieuses que le président de la République est en train de mettre en œuvre depuis son élection à la tête du pays’’, a précisé le ministre sénégalais de la Culture,  à la fin de l’audience.

Selon lui, les ministres ont aussi échangé sur la question relative à la ‘’Maison du cinéma et de l’audiovisuel’’ que le Sénégal va lancer bientôt. Il a  estimé que ce sont des espaces de diffusion de la diversité culturelle mais également des cultures et civilisations des pays amis.

Se disant satisfait de cette visite, Aliou Sow a fait observer que l’Iran et le Sénégal ont la particularité d’être des berceaux de haut lieu de grandes civilisations millénaires et de cultures très riches, avec des génies créateurs qui se sont illustrés de la meilleure des manières un peu partout dans le monde.

Les deux pays comptent ainsi travailler ensemble dans la promotion de la paix dans le monde et l’amitié des peuples et la découverte virtuelle des peuples afin de renforcer l’amour mutuel.

‘’Il nous reste qu’à signer le projet d’accord de coopération culturelle nouvelle version, assorti d’un plan d’action de suivi’’, a conclu Aliou Sow avant d’inviter l’Iran à prendre part à la douzième édition du Festival national des arts et de la culture (Fesnac) prévue cette année à Fatick.

La Haute autorité chargée de la préparation du suivi évaluation des accords de la coopération dans le domaine de la culture en République islamique d’Iran, docteur Mohammade Mehdi Imanipour a pour sa part estimé que les domaines de coopération potentiels artistiques peuvent être dans les disciplines musicales, cinématographique et théâtrales.

‘’Nous avons échangé sur différents sujets. Nous avons eu des pourparlers pour renforcer nos relations entre les deux pays. Différents aspects civilisationnels et culturels et des points communs entre les deux pays sont prometteurs’’, a dit le ministre iranien.

Il souhaite aussi organiser une semaine culturelle du Sénégal en Iran et une semaine culturelle de l’Iran à Dakar. ‘’C’est une opportunité pour bien se connaitre et connaitre la culture de l’autre’’, a-t-il fait valoir.

Selon lui, ”l’Iran et le Sénégal étant attachés au Coran, il est possible d’envisager une exposition sur les œuvres relatives au livre Saint pour combattre l’islamophobie”.

Docteur Mohammade Mehdi Imanipour a  invité officiellement le ministre Aliou Sow à venir visiter l’Iran.

FKS/SBS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-EUROPE-ECONOMIE-DROIT / Le droit économique, l’intelligence artificielle et la digitalisation au menu d’un colloque à Dakar

Dakar, 22 mai (APS) – L’université numérique Cheikh Hamidou Kane (UN-CHK, ex U…