Louga, 29 mai (APS) – Quarante-quatre jeunes filles formées au Centre de formation professionnelle (CFP) de Gouyar Sarr ont reçu mardi des kits complets utilisés dans la couture, la restauration et la coiffure, a constaté l’APS.
“Aujourd’hui, nous franchissons une étape importante en dotant chacune des quarante-quatre filles formées d’un kit complet dans les filières de la couture, de la restauration et de la coiffure afin de leur permettre de démarrer leurs activités”, a expliqué la directrice du bureau régional de l’ONG Plan international, Fatou Kiné Ndiaye, lors de la remise des kits. 

 “Les filles formées en couture ont reçu une machine à coudre piqueuse, un fer à repasser, une équerre mètre, une règle équerre, un perroquet, deux paires de ciseaux, un cône de fil de grand modèle et un cône de fil de petit modèle”, a-t-elle détaillé. 

Elle indique que ”les filles formées en restauration ont reçu une cuisinière à gaz, une balance électronique, un saladier en pyrex, une planche en plastique, un fouet professionnel, une spatule en bois, un moule à cake et un moule à génoise”.

”Quant aux jeunes femmes formées en coiffure, elles ont reçu une valisette de petit modèle, une brosse à brushing, un trousseau de peignes, un sèche-main électrique, un poste de coiffage, des pinces croco et des pinceaux”, a-t-elle poursuivi.

Fatou Kiné Ndiaye félicite et invite les jeunes filles formées à ”persévérer”. elle appelle “les autorités locales et administratives à soutenir cette démarche”.

Elle a indiqué que “le coût total de ce projet initié par Plan international s’élève à environ 24 millions de francs CFA, couvrant les frais de formation et l’acquisition de l’équipement nécessaire”.

“Cette formation, qui offre une opportunité tangible d’autonomisation, vise les jeunes femmes en raison de leur vulnérabilité et de leurs besoins  mais aussi parce que leur autonomisation profite à toute la famille et contribue à l’épanouissement de la société”, a encore souligné Mme Ndiaye.

L’adjoint au préfet du département de Louga, Cheikhou Seydi, a appelé les autres ONG présentes dans cette circonscription administrative à suivre l’exemple de Plan international en participant activement à l’éradication du chômage des jeunes.

Il a salué cette belle initiative de l’ONG consistant à former et à équiper les jeunes femmes. De telles actions devraient être du ressort de l’Etat, a-t-il estimé.

“Si Plan international mène de telles actions, nous ne pouvons que nous en réjouir. Je tiens à exprimer notre gratitude envers cette ONG au nom de l’État du Sénégal, pour ses initiatives visant à former les jeunes femmes”, a-t-il conclu.

DS/AB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-TABASKI / Dagana : les marchés bien approvisionnés en denrées de première nécessité (service commerce)

Dagana, 14 Juin ( APS) – Les marchés de Dagana sont bien approvisionnés en denrées d…