Kaffrine, 29 mai (APS) – La nouvelle directrice de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (ANPEJ) est une enseignante connue pour son dévouement à l’école et à la vie politique.

Cette militante du parti au pouvoir âgée d’une trentaine d’années est réputée aussi pour sa modestie, selon des témoignages recueillis auprès de ses proches, au quartier Escale de la commune de Kaffrine (centre).

Sinna Amadou Gaye a fait ses cycles primaire, moyen et secondaire dans cette ville où elle est née. Elle y obtient le baccalauréat en 2008 et s’inscrit à la faculté de droit de l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar.

Après deux années d’études de droit, la jeune Kaffrinoise passe avec succès le concours de recrutement d’instituteurs et est affectée, après la formation, dans le département de Nioro (centre).

Mme Gaye est ensuite mutée à sa ville natale, où elle décroche un certificat d’aptitude professionnelle à l’enseignement (CAP). Sa soif de savoir la pousse à s’inscrire à l’université privée Nelson-Mandela de Dakar, où elle obtient un master en gestion de projet.

Sinna Amadou Gaye fait partie des premières femmes à adhérer à la section kaffrinoise du Pastef, le Parti des patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité, la formation politique au pouvoir depuis le 24 mars dernier. Son militantisme ardent fait d’elle l’une des rares femmes à la tête des 46 sections départementales du Pastef. Son engagement l’emmène à diriger la liste départementale à Kaffrine de ce parti politique aux élections législatives de 2022.

‘’Une femme travailleuse, dynamique et discrète’’

La nouvelle directrice de l’ANPEJ est décrite comme ‘’une femme travailleuse, dynamique, discrète et disponible’’ par Moussa Ndao, le responsable communal de Pastef chargé des élections à Kafrine.

M. Ndao salue son ouverture d’esprit, surtout envers ses camarades de parti, dont elle ne manque pas de demander les avis pour l’administration de la section locale de Pastef. En signe de dévouement au Pastef, ‘’elle n’hésitait pas […] à emprunter de l’argent auprès des banques pour financer les activités de notre parti’’, témoigne-t-il.

Sinna Amadou Gaye est la première femme à diriger l’ANPEJ, une agence au centre de la politique d’emploi de l’État, un privilège qu’elle accueille dans la ‘’joie’’ et  l’‘’humilité’’.

‘’C’est un immense plaisir de travailler pour mon pays, pour la jeunesse surtout. L’emploi est un défi majeur pour le président de la République et le Premier ministre’’, dit Mme Gaye en s’engageant à ‘’matérialiser’’ les promesses faites par les dirigeants du pays aux jeunes en matière d’emploi.

‘’Nous allons mettre en place des mécanismes d’accompagnement et d’insertion des jeunes, avec l’aide des entreprises nationales et étrangères’’, assure-t-elle.

Sinna Amadou Gaye promet d’offrir aux jeunes des formations leur permettant d’acquérir les compétences nécessaires à leur insertion dans le monde du travail. Elle les exhorte à ‘’développer une mentalité d’apprentissage continu’’ et à s’adapter à l’évolution du marché du travail.

CTS/ASB/ESF/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FRANCE-POLITIQUE / Législatives françaises : Samira Djouadi, une candidate du pouvoir, en campagne au Sénégal

Dakar, 23 juin (APS) – Samira Djouadi, candidate d’Ensemble pour la République, la mouvanc…