De l’envoyé spécial de l’APS, Abdoulaye Badji

Dubaï, 11 déc (APS) – Le secrétaire exécutif de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Simon Stiell, a appelé, lundi, les pays participants à la COP 28 à “lever les blocages tactiles inutiles pour avancer” dans les discussions portant notamment sur la transition énergétique.

“Nous sommes maintenant ici pour discuter de deux sujets : la baisse des émissions de gaz à effet de serre et les moyens d’une transition des pays moins développés”, a-t-il rappelé, à la veille de la clôture de 28eConférence des parties (COP 28) de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui se tient à Dubai depuis le 30 novembre dernier.

“Les plus hauts niveaux d’ambition sont possibles pour ces deux sujets. Je presse les négociateurs de rejeter l’incrémentalisme (évolution à petits pas, lente et graduelle). Chaque pas en arrière par rapport à l’ambition la plus haute coûtera des millions de vies”, a-t-il averti, disant s’opposer à toute “politique des petits pas”.

“Nous n’avons pas une minute à perdre”, a-t-il insisté.

A quelques heures de la clôture de la COP 28, aucun consensus n’a été trouvé permettant un accord sur des sujets comme l’Objectif mondial d’adaptation (OMA), la transition énergétique “durable et juste” et le nouvel objectif mondial en matière de financement climatique.

La Conférence des parties est l’organe décisionnel suprême de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

AB/MTN/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RAILS-RELANCE / GTS offre cinq jours de gratuité entre Thiès et Diamniadio, à partir de mercredi (DG)

Thiès, 5 mars (APS) – Les Grands trains du Sénégal (GTS) vont offrir cinq jours de s…