Dakar, 26 mai (APS) – Des équipes ont été dépêchées sur le terrain après la fuite d’eau survenue ce dimanche sur la conduite de l’usine de Gnith à hauteur du village de Yamane, dans la région de Louga, et ayant entrainé des perturbations dans la distribution du liquide précieux, dans les principales villes de l’ouest du pays, a appris l’APS de la SONES et de la Sen’Eau.

‘’Lorsque la fuite a été signalée à nos services, le directeur général de la SONES, Monsieur Abdoul Niang, et son homologue de la Sen’Eau, Monsieur Maguette Niang, ont retenu le principe d’une intervention’’, a déclaré le directeur de la communication de la SONES, Habib Demba Fall.

Il a indiqué que dans l’urgence, ce sont les équipes basées sur ce tracé situé entre Gnith et Dakar qui ont été dépêchées sur le terrain. ‘’Il y a une direction compétente de la Sen’Eau qui s’occupe de ce qu’on appelle le système des ALG, les conduites, et qui s’occupe également du bon fonctionnement de Gnith, de KMS 1, de l’accélérateur de Mékhé jusqu’à Dakar via les réservoirs de Thiès’’, a-t-il expliqué.

Il a ajouté que dans l’optique de procéder à ‘’un diagnostic approfondi’’ de la situation, des équipes sont parties de Dakar’’. Ces équipes ‘’sont également sur le terrain’’, a-t-il assuré, soulignant que c’est leur travail qui ‘’va déterminer la nature ou l’ampleur de la fuite’’.

L’une de leurs tâches sera aussi d’’’évaluer le manque à produire’’, a-t-il indiqué. Il estime que cette fuite va certainement entrainer la perte de ‘’volumes d’eau’’, en raison de l’arrêt de la production que devrait nécessiter sa réparation, cette usine apportant 50 000 m3, soit moins du dixième de la production totale destinée à Dakar.

Il a déclaré qu’‘’en raison de ce manque à produire’’, il sera procédé à la détermination du système d’atténuation. ‘’Le système d’atténuation, c’est d’abord de faire monter en puissance les autres usines—Keur Momar Sarr 1, 2 et 3– et également de faire une veille sur les quartiers qui connaîtraient des dysfonctionnements’’, a-t-il précisé.

Il assure cependant qu’on ne peut parler de pénurie d’eau à propos de la situation actuelle. ‘’Parler de pénurie d’eau, c’est ameuter inutilement les populations. Nous sommes en présence au maximum de manque à produire de 10 %, parce que le secteur produit aujourd’hui 590 000 000 de litres d’eau tous les jours destinés à l’agglomération dakaroise et quelques sites traversés via (…)’’.

Il a rassuré les populations en insistant sur le fait que ‘’nous ne sommes pas en présence d’une pénurie de grande ampleur ‘’, promettant que des dispositions seront prises pour que les perturbations ‘’puissent être atténuées’’. Il annonce à cet effet une ‘’montée en régime des autres usines’’, expliquant qu’il y a un ‘’potentiel qui, parfois, n’est pas épuisé à l’optimal’’.

Il a ajouté que des camions-citernes ‘’seront disponibles pour parer à toute éventualité dans les quartiers qui seraient fortement touchés par les perturbations’’.

Dans un communiqué, la Sen’Eeau informe qu’en raison de la fuite survenue vers 13 heures à hauteur de Yamane, la distribution de l’eau est perturbée depuis quelques heures à Louga, Tivaouane, Thiès, Rufisque, Dakar et sa banlieue.

Elle signale que des équipes d’intervention ‘’sont mobilisées sur le terrain pour procéder à la réparation’’. Elle assure que ‘’la situation devrait progressivement revenir à la normale dès la fin des travaux prévue dans la soirée.

ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Le CNP organise l’édition 2024 de ses ‘’assises de l’entreprise’’ à partir de jeudi

Dakar, 24 juin (APS) – Le Conseil national du patronat du Sénégal (CNP) va organiser ses p…