Dakar, 20 juil (APS) – Trois groupes d’étudiants représentant des écoles de formation de Dakar et Thiès, ont remporté, jeudi, le prix de la deuxième édition du concours projet annuel initié par l’association des grandes écoles et instituts du Sénégal (AGIES), a constaté l’APS.

Sur une cinquantaine de candidatures enregistrées, seuls 11 finalistes ont été retenus pour faire la présentation finale de leur projet devant les membres du jury.

Parmi les finalistes, trois groupes de cinq et six membres ont convaincu le jury par la pertinence de leur projet. Ils représentent l’École supérieure polytechnique (ESP) de Dakar, l’École nationale supérieure d’agriculture (ENSA) de Thiès ainsi que l’École nationale de la statistique et de l’analyse économique (ENSAE).

Les 11 projets présentés par finalistes vont, selon les organisateurs, bénéficier d’un accompagnement direct des partenaires, en plus du prix que les lauréats vont recevoir.

“Ce sont les meilleurs 11 projets qui ont été sélectionnés pour faire une présentation devant le jury qui les a encadrés durant la phase pré-sélection. Le but poursuivi est que les porteurs du projet puissent déceler des aspects non visibles du document’’, a expliqué le président de l’AGIES, Ousseynou Sokhna.

Intervenant lors de la cérémonie officielle de remise des prix, il a indiqué que ces groupes ont été préparés et formés pour travailler sur la matrice des groupuscules stratégiques élaborée par l’un des partenaires.

“On a d’autres institutions techniques qui vont accompagner les finalistes dans une formation en gestion de projets”, a-t-il ajouté.

Les lauréats vont également être mis en rapport avec la Direction générale pour l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ), pour étudier la viabilité économique de leur projet, en vue d’une requête de financement.

“Aujourd’hui, les jeunes bien formés doivent être mis au-devant de la scène, car ce sont eux qui peuvent régler les problèmes auxquels nous faisons face et surtout, il faut qu’ils soient prêts à gérer le challenge à venir”, a noté le directeur général de la construction et de l’habitat au ministère en charge de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Amadou Thiam.

Il a salué la pertinence de telles initiatives pour l’entrepreneuriat des jeunes, en insistant sur le fait qu’elles permettent aux jeunes de “rendre matures leur idée.”

“Le fait d’accompagner ces jeunes dans la conception, dans la maturation et [le fait de les aider] à trouver le bon financement pour la réalisation de leurs projets reste la compréhension qu’a l’État du Sénégal du secteur de l’entrepreneuriat”, a-t-il expliqué.

AMN/BK

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION-SOCIETE / L’IFAN présente trois travaux de recherche pour aider à mieux comprendre les inégalités de genre

Dakar, 28 mai (APS) – L’Institut fondamental d’Afrique noire de l’Université Cheikh Anta D…