Dakar, 24 juin (APS) – Le dialogue national démarré le 31 mai dernier a débouché sur 270 recommandations et propositions dont des ”mesures phares” pouvant contribuer au développement économique et social du Sénégal, a souligné, samedi, le rapporteur général de ces concertations lancées par le chef de l’État, le 31 mai dernier, Marie Angélique Savané.

Le rapport issu des travaux a été remis à Macky Sall, samedi, lors d’une cérémonie officielle tenue au palais de la République.

Marie Angélique Savané a pointé “les recommandations pertinentes” qui pourraient contribuer au développement économique et social du Sénégal, en dépit de quelques désaccords à propos desquels les participants au dialogue national n’ont pas pu trouver de consensus.

Sur les points de désaccords relevant de la commission politique, elle a évoqué les organes de tutelle et d’organisation des élections. Certains ont recommandé l’érection d’un ministère chargé des élections, d’autres (majorité présidentielle) ont plaidé pour le maintien du système actuel, a relevé Mme Savané.

Sur ce point précis, le président de la République considère que “le Sénégal qui vote depuis 1860, n’a pas de problème de système électoral”.

Les participants ne sont pas non plus parvenus à s’accorder au sujet du cumul des fonctions de président de la république et chef de parti. Macky Sall dit ne pas trouver ”d’incontinents” à ce sens que le président de la République demeure également “un acteur politique”.

Concernant son éventuelle troisième candidature à la présidentielle, qui figure parmi les points de désaccords, le président de la République a annoncé qu’il va s’adresser “très bientôt” à la nation sur cette question.

Marie Angélique Savané a cité, parmi les points d’accord, le montant de la caution qui ne doit pas dépasser 30 millions de francs CFA pour l’élection présidentielle. Le système de parrainage et la question du respect des droits civiques de certains candidats dans des procédures judiciaires ont également fait l’objet d’accords, selon le rapporteur.

La commission culture, arts, jeunesse et sports a formulé 30 recommandations, parmi lesquelles l’adoption d’une ”charte du sport” et le renforcement de ”l’instruction civique”, a-t-elle signalé, sans compter les ”88 mesures phares” de la commission économique et sociale et les 30 recommandations de la commission des ressources naturelles.

La commission environnement et cadre de vie a formulé 38 recommandations dont une portant sur la problématique de la mobilité urbaine, sans compter également les 42 recommandations de la commission modernisation de l’Etat qui a insisté sur la ”criminalité économique et financier”.

Parlant des points qui n’ont pas été inscrits dans les termes de référence, mais que de nombreux participants auraient souhaité aborder, Marie Angélique Savané a évoqué ”le retour du service militaire obligatoire”.

Le président du comité de pilotage du dialogue national, Moustapha Niasse, s’est félicité de ”la maturité et de l’esprit d’ouverture” qui ont prévalu tout au long des travaux. Il a salué également “le temps record” (9 juin-22 juin) dans lequel les commissions techniques du dialogue ont travaillé.

”C’est vous (Macky Sall) qui appréciez et entérinez nos recommandations”, a indiqué Moustapha Niasse en remettant le rapport au chef de l’Etat.

SMD/BK

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL / Equipes nationales :  l’osmose entre les staffs en ligne de mire pour continuer à gagner

  Dakar, 15 avr (APS) – La Direction technique nationale (DTN) a réuni ce lundi…