Dakar 30 jan (APS) – Une session de formation en fabrication de savon et d’eau de javel au bénéfice de cinquante marraines d’écoles coraniques et mères volontaires, communément appelées “Ndayou Daara”, a pris fin mardi à Dakar, à l’initiative de la Direction de l’emploi, dont le but est de renforcer par ce biais les compétences économiques des participantes.

D’une durée de deux jours, cette session de formation s’est déroulée à la Maison du Coran, aux Maristes, à Dakar.

Elle visait “à renforcer les compétences économiques des femmes”, selon la chargée des initiatives communautaires et de l’autonomisation de la femme à la Direction de l’emploi, Ndèye Codou Mbow.

“Ces femmes sont formées à la saponification et la javellisation pour qu’elles en fassent une activité génératrice de revenus”, a-t-elle expliqué.

La formation vise aussi à améliorer l’hygiène dans les “daara” (écoles coraniques) et à encourager le développement durable au sein de la communauté, selon la Direction de l’emploi.

Les participantes sont pour la plupart des mères volontaires ou des marraines d’écoles coraniques qui s’occupent bénévolement du linge des enfants qui y sont scolarisés.

Ndèye Aïssatou Sarr, membre de l’association nationale des “Ndayou Daara” du Sénégal, a remercié les initiateurs de cette formation, soulignant que la vente de leurs produits devrait leur assurer des rentrées d’argent et d’aider davantage les enfants.

“Nous aidons de manière bénévole les daara pour que les enfants soient en bonne santé et pour qu’ils puissent avoir une hygiène maximale”, a expliqué Ndèye Aïssatou Sarr.

L’objectif de l’association nationale des “Ndayou Daara”, dit-elle, est d’aider ces enfants en matière d’hygiène et de santé.

PD/FKS/BK/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…