Dakar, 26 mai (APS) – Le Sénégal et la Banque mondiale viennent de signer un accord de partenariat pour la mise en place de marchés du carbone (PMI) pour une durée de deux ans, avec un financement de deux millions de dollars US, soit plus d’un milliard de francs CFA, afin de faciliter l’accès à la finance et à la taxe carbone.

“Malgré les progrès réalisés dans le domaine du marché carbone, nous constatons qu’il reste encore des progrès à faire dans ce domaine pour assurer une prise en charge des besoins appropriés du Sénégal dans le domaine du marché carbone. C’est dans ce cadre que s’inscrit la collaboration entre le gouvernement du Sénégal et la Banque mondiale en vue de l’exécution du PMI pour une durée de deux ans avec un financement de deux millions de dollars US”, a relevé Baba Dramé, directeur de l’environnement et établissements classés.

Il s’exprimait lors d’un atelier de lancement du projet PMI, en présence de Maria Sarraf, directrice de l’environnement de l’Afrique de l’Ouest pour la Banque mondiale.

“Ce projet permettra de faciliter un meilleur accès des parties prenantes à la finance, à la taxe carbone à travers notamment le renforcement des cadres de gouvernance dédiés et la mise en place des règles et procédures, le développement des outils techniques et l’élaboration des prix sur les modalités de mises en place de cet axe”, a-t-il-souligné.

M. Dramé a engagé les responsables de l’exécution du projet à “faire toutes les études de faisabilité pour informer les autorités qui en dernier ressort décideront”.

Il a invité les acteurs politiques, de la société civile et du secteur privé à s’impliquer en proposant les meilleures options possibles afin de mener à bien ce processus.  Il a assuré que le ministère de l’Environnement veillera au suivi de la mise en œuvre effective de ce projet avec l’ensemble des parties prenantes et garantira l’atteinte des objectifs fixés.

Prenant part à cet atelier d’ouverture, Maria Sarraf, directrice de l’environnement de l’Afrique de l’Ouest pour la Banque mondiale, a dit que “ce projet va permettre au Sénégal de préparer une feuille route pour la taxe carbone, un meilleur accès et participation aux marchés internationaux du carbone”.

Elle a félicité le Sénégal “en tant que pionnier dans la sous-région pour maîtriser certains instruments financiers d’action climat et pour ses nombreux progrès en matière de politiques climatiques”.

ABD/MD/BK

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-COMMERCE / Médina Baye : un objectif de 2000 cantines visé par un programme de modernisation des sites de commerce

Kaolack, 3 mars (APS) – Un programme de modernisation des sites de commerce de Médina Baye…