Dakar, 17 juin (APS) – Les responsables des administrations douanières de neuf Etats membres de la CEDEAO se sont engagés, par le biais d’un protocole d’accord signé à Lomé (Togo), à opérationnaliser un Système interconnecté de gestion des marchandises en transit (SIGMAT), a-t-on appris des services de communication de l’organisation régionale.

Les directeurs généraux des douanes du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo, réunis dans la capitale togolaise les 8 et 9 juin, se sont notamment ‘’engagés résolument’’ à la pleine opérationnalisation du SIGMAT, rapporte la source.

Elle signale que cette opérationnalisation va mettre un terme à la gestion manuelle surannée des opérations de transit des marchandises le long des corridors commerciaux de l’espace CEDEAO, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Ce programme d’interconnexion des systèmes informatiques douaniers est une initiative de la Commission de la CEDEAO dont l’objectif est de fluidifier la circulation des marchandises sur les différents corridors routiers de l’espace régional par la suppression des multiples points de contrôle et les ruptures de charge aux frontières des Etats, fait-on savoir.

L’opérationnalisation du SIGMAT va dans le même temps permettre aux administrations des douanes de travailler de concert, de sorte que les informations sur les cargaisons de marchandises en transit, une fois déclarées à un bureau de départ et l’itinéraire précisé, seront partagées simultanément par voie électronique aux bureaux des douanes de passage et à celui de destination finales des marchandises, expliquent les initiateurs.

Les directeurs généraux des douanes des Etats concernés ont par ailleurs formulé un certain nombre de recommandations à l’endroit de la Commission de la CEDEAO, appelée entre autres à mettre en place un mécanisme d’identification unique régionale des opérateurs économiques.

Ils ont également préconisé la finalisation d’un manuel de procédures du SGMAT, l’accélération de la mise en œuvre du Règlement sur le mécanisme de garantie de transit communautaire.

La commission de la CEDEAO est invitée à proposer à la prochaine réunion du comité de pilotage un mécanisme de prise en charge et de soutenabilité des activités entrant dans la mise en œuvre du SIGMAT dans les Etats membres.

La rencontre des directeurs généraux a été précédée de la réunion des experts des administrations des douanes du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo, tenue du 05 au 07 juin 2023 à Lomé.

Tout autre Etat membre de la CEDEAO peut se constituer partie de ce Protocole d’Accord par simple notification à la Commission de la CEDEAO, ont convenu les participants à la rencontre de Lomé.

C’est ainsi qu’en marge de la réunion des experts, la Commission de la CEDEAO a organisé une rencontre consacrée à l’élaboration d’une feuille de route pour le déploiement de SIGMAT dans les autres Etats membres de la CEDEAO. Une réunion à laquelle ont pris part les représentants de la Gambie, de la Guinée Bissau, du Libéria, du Nigéria et de la Sierra Leone, a-t-on appris de même source.

AKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

MONDE-SANTE / A Genève, Docteur Ibrahima Sy présente les innovations mises en œuvre par le Sénégal

Genève 27 mai (APS) – Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Docteur Ibrahi…