Bambey, 13 juin (APS) – Des responsables du service départemental de l’élevage et de la mairie de Bambey (centre) insistent sur l’urgence de rénover l’abattoir municipal, qui est dans un état de délabrement et d’insalubrité propices à la prolifération de maladies.

Situé près du marché de la ville, l’abattoir de Bambey ne cesse de se détériorer.

A l’entrée des lieux, une odeur fétide accueille le visiteur. Une situation causée par l’absence de point d’eau depuis plusieurs mois.

Un véritable problème de santé publique, sur lequel le chef du service départemental de l’élevage de Bambey, Bassirou Bâ, alerte les autorités du pays. Il juge inacceptable que le site ne dispose pas d’eau.

‘’L’abattoir a besoin d’un point d’eau fonctionnel pour nettoyer les lieux et les viandes après l’abattage’’, dit-il, affirmant avoir écrit au maire, ‘’à plusieurs reprises’’, pour lui demander de faire en sorte qu’il y ait de l’eau courante dans l’abattoir.

Risque sanitaire

Selon Bassirou Bâ, les autorités locales sont ‘’restées inactives, malgré les multiples invitations à rétablir l’eau et l’urgence de rénover les lieux situés en plein cœur de la ville’’.

Au-delà de la vétusté des lieux, les dépôts d’ordures sauvages situés autour de l’abattoir sont un facteur de nuisance pour les usagers et les riverains.

‘’Vous l’avez constaté vous-mêmes. Le site est [jonché] de déchets. Les oiseaux y passent la journée pour manger les restes de viande abandonnés’’, s’est plaint M. Bâ, avant d’avertir : ‘’Si les autorités n’y prennent pas garde, nous risquons d’assister à l’émergence de beaucoup de maladies.’’

Cette insalubrité ambiante peut, selon lui, favoriser la prolifération des microbes, qui peuvent contaminer la viande et le personnel de l’abattoir, prévient-il, insistant sur le ‘’danger sanitaire’’ encouru, si l’eau courante n’est pas rétablie.

Vers la rénovation de l’abattoir 

Devant l’inaction des autorités municipales, le patron du service départemental de l’élevage n’exclut pas, dit-il, d’écrire au préfet du département et de lui demander de fermer l’abattoir en attendant sa rénovation.

‘’Dans les jours à venir, si l’équipe municipale ne rétablit pas le point d’eau pour nettoyer l’abattoir, je vais demander à l’autorité de le fermer’’, a averti M. Bâ.

Il dit espérer toutefois que les travaux vont démarrer avant la fin de l’année prochaine.

Le budget destiné à la rénovation de l’abattoir est presque disponible, selon les ‘’dernières nouvelles’’ qu’il a obtenues des autorités concernées.

‘’Le budget est en voie d’être bouclé. Des études socioéconomiques et environnementales sont déjà faites pour la rénovation prochaine de l’abattoir. Depuis 2011, nous portons ce projet très important. Ce n’est qu’en 2022 qu’il a été validé par le ministère de tutelle’’, a expliqué le chef du service départemental de l’élevage.

‘’La mairie de Bambey a recruté un agent pour l’entretien de l’abattoir. La municipalité est en train de voir comment rétablir l’eau’’, a assuré son secrétaire municipal, Abdou Ndiaye.

Il admet toutefois que ‘’la rénovation de l’abattoir est la seule solution pour résoudre définitivement le problème que rencontrent les acteurs de la filière viande du département’’.

‘’Nous invitons le ministre de l’Elevage et des Productions animales, par l’intermédiaire de la direction de l’élevage, à accélérer la démarche pour le démarrage des travaux de rénovation de l’abattoir’’, a-t-il plaidé.

MS/ADI/ASB/ASG/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNEMENT / Un rapport sera dressé pour chaque passation de service, annonce Bassirou Diomaye Faye

Dakar, 17 avr (APS) – Le chef de l’Etat, Bassirou Diomaye Faye, a annoncé que l’Insp…