Guédiawaye, 26 oct (APS) – Des artistes, élus territoriaux et acteurs politiques et culturels ainsi que de nombreux jeunes ont pris part à Guédiawaye (banlieue de Dakar) au symposium “Waxtaane démocracy” (discussion sur la démocratie), une initiative qui a permis la sensibilisation sur la question de la démocratie par le biais du hip hop, a constaté l’APS.

“C’était pour nous une sorte de passerelle entre les artistes et les institutions, comme les mairies, les conseils départementaux pour discuter sur les questions qui sont connectées à ces institutions, sensibiliser les populations sur les questions de la démocratie, les jeunes artistes sur la connaissance du fonctionnement des institutions notamment les collectivités territoriales”, a indiqué Malal Talla, alias “Fou malade”, président de l’association Guédiawaye Hip-Hop.

M. Talla intervenait, mercredi, à la clôture de la deuxième édition du Festival “Jahowo democracy” (la démocratie en mouvement en langue pulaar), une initiative de l’association Guédiawaye Hip-Hop.

La rencontre s’est tenue au centre de formation et de réinsertion de Guédiawaye (G Hip-Hop) dans la commune de Wakhinane Nimzath, dans le département de Guédiawaye, en présence de plusieurs artistes et des jeunes.

Selon “Fou malade”, cette deuxième édition a consisté en la réalisation d’une compilation sur la formation de jeunes artistes sur la gouvernance locale, la sensibilisation de ces jeunes artistes sur la connaissance du fonctionnement des institutions, notamment les collectivités territoriales.

Dans ce cadre, des fresques murales liées à la démocratie ont été réalisées à Ziguinchor, Bignona, Kolda, Tambacounda, Kaffrine, Thiès et Dakar, pour sensibiliser sur la question de la démocratie par le biais du hip-hop, a-t-il signalé. Un film documentaire intitulé “Les nouvelles voix de la démocratie” a été aussi produit.

“Après la compilation, nous avons effectué une tournée de sensibilisation. C’est pour permettre à la population, à la société civile de se rapprocher de ceux qui prétendent les diriger, de discuter de leurs préoccupations. C’est une manière pour Guédiawaye Hip-Hop de contribuer à anticiper sur les questions de paix pour aller vers des élections apaisées”, a expliqué Malal Talla.

SG/FKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ASIE-MEDIAS / L’APS et l’AZERTAC, son homologue d’Azerbaïdjan, signent un accord de partenariat

Susha, 22 juil (APS) – L’Agence de presse sénégalaise (APS) et l’Agence d’informatio…