Dakar, 20 juin (APS) – Le budget programme, en raison du renforcement du lien entre les ressources et les résultats qu’il assure, contribue à la bonne gestion des finances publiques au Sénégal, notamment dans un contexte où la transparence et la redevabilité sont fortement réclamées, a fait remarquer Abdoul Madjib Guèye, le président de la chambre des entreprises publiques de la Cour des comptes.

En vigueur au Sénégal depuis quelques années, cet outil de planification a apporté des innovations dans la gestion budgétaire, un ‘’meilleur pilotage des politiques publiques et une reddition des comptes’’, a souligné M. Guèye à l’ouverture d’un atelier de deux jours de la Cour des comptes.

Cette dernière va ‘’multiplier’’ les ateliers sur la mise en œuvre du budget programme en vue d’une parfaite maîtrise de cet outil par les fonctionnaires concernés, selon Abdoul Madjib Guèye.

L’usage du budget programme au Sénégal ‘’épouse les objectifs du nouveau cadre harmonisé de gestion des finances publiques de l’Union économique et monétaire ouest-africaine’’, a souligné le président de la chambre des entreprises publiques, l’une des composantes de la Cour des comptes.

Cette institution sénégalaise doit, selon M. Guèye, veiller à ‘’une professionnalisation accrue des personnels de contrôle par le biais d’activités de renforcement des capacités’’ des fonctionnaires utilisant le budget programme.

L’atelier porte sur la ‘’mise en œuvre des budgets programmes au Sénégal et la formulation des avis sur les rapports annuels de performance par la Cour des comptes’’.

Des fonctionnaires venus de plusieurs ministères, de l’Inspection générale d’Etat et de l’Inspection générale des finances y prennent part aux côtés de représentants du Bureau Organisation et Méthodes de l’Etat du Sénégal, de l’Union européenne et du Fonds monétaire international.

‘’L’objectif de l’atelier est de partager les expériences mutuelles des premières années de mise en œuvre des budgets programmes’’, a précisé Abdoul Madjib Guèye.

Il dit attendre avec ‘’beaucoup d’impatience’’ les résultats des travaux de l’atelier, qui va aider à ‘’présenter les observations générales de la Cour des comptes sur la qualité des cadres de performance et des rapports annuels de performance produits par les programmes’’.

L’atelier offre en même temps l’occasion aux participants de discuter avec des experts de la Cour des comptes française de l’évolution des relations entre ladite institution, les inspections ministérielles et les administrations de la France.

En plus de ses ‘’missions juridictionnelles’’, la Cour des comptes du Sénégal est chargée de contrôler la gestion des organismes publics et d’assister le président de la République, le gouvernement et le parlement dans le contrôle de l’exécution des lois de finances, a rappelé M. Guèye.

CS/ESF/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL / Equipes nationales :  l’osmose entre les staffs en ligne de mire pour continuer à gagner

  Dakar, 15 avr (APS) – La Direction technique nationale (DTN) a réuni ce lundi…