Dakar, 5 sept (APS) – Les femmes produisent  jusqu’à 70% des denrées alimentaires destinées à la consommation des ménages et à la vente sur les marchés locaux en Afrique subsaharienne, a  soutenu mardi à Dakar le recteur de l’université du Sine Saloum, El Hadji Ibrahima Niass, (USSEIN),  Professeur Ndèye Coumba Touré Kane.

“En Afrique subsaharienne, les femmes produisent jusqu’à 70% (voire 80% en Afrique centrale selon la FAO) des denrées alimentaires destinées à la consommation des ménages et à la vente sur les marchés locaux”, a-t-elle dit.

Mme Kane intervenait lors d’une cérémonie marquant  le départ à l’étranger  de quatre étudiantes boursières du projet PEA PETTAL (promouvoir un enseignement supérieur professionnalisant ancré dans les territoires pour accompagner la transition agro écologique des systèmes alimentaires) pour y poursuivre leurs études.

Ces quatre étudiantes, issues de la première promotion de l’USSEIN vont poursuivre leurs études à l’Institut national d’enseignement supérieur pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Institut Agro), de Montpellier, au sud de la France.

‘”Malgré ce chiffre sur leur travail, les femmes n’accèdent pas de manière équitable aux bénéfices économiques de leur labeur”, a-t-elle ajouté, déplorant le fait qu’elles soient nettement “sous représentées dès lors qu’il s’agit de diriger des travaux de recherche et de développement agricole”.

Elle a indiqué que “les femmes ne représentent que 22% des cadres professionnels employés en agriculture et à peine une femme sur sept occupe un poste de direction dans la recherche agronomique”.

Ndèye Coumba Touré Kane a expliqué que  “les objectifs du projet PEA PETTAL, cherchent à améliorer l’accès des femmes à des postes de responsabilité dans le domaine agricole”.

Ce projet cible également  le renforcement de l’offre de formation LMD de l’USSEIN, une jeune université à vocation agricole, autour de la thématique “Agroécologie et alimentation durable”, a-t-elle rappelé.

Elle a précisé en outre que ce projet entre dans le cadre du PSE-Vert.

“Ce projet se veut également une contribution à l’ambition du gouvernement du Sénégal en faveur d’un développement basé sur les principes de l’agroécologie”, a souligné le recteur de l’USSEIN.

Le projet est financé par l’Agence française de développement (AFD), dans le cadre de l’appel à projets du programme Partenariats avec l’enseignement supérieur africain (PEA), PETTAL.

CS/AB/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MUSIQUE / Idriss Benjelloun veut imprimer “une autre vision” au festival de jazz de Saint-Louis

Saint-Louis, 20 mai (APS) – Idriss Benjelloun, nouveau président de l’Association Sa…