Dakar, 6 sept (APS) – Les quotidiens s’appesantissent, dans leur livraison de ce mercredi, sur le discours donné par le khalife général des mourides à la fin du Magal et les candidatures à l’élection présidentielle du 25 février 2024.

‘’Le discours de clôture du Magal a été un moment de réflexion profonde sur la spiritualité, la société et l’engagement politique’’, rapporte Le Témoin Quotidien.

Le guide de la communauté mouride, Serigne Mountakha Mbacké, a rappelé ‘’l’importance de la foi, de la patience et du respect mutuel’’, résume-t-il.

‘’La quête du pouvoir ne doit pousser personne à détruire son prochain’’, note L’Observateur en citant le khalife général des mourides.

‘’Il appelle les jeunes à s’approprier le legs et les enseignements de Serigne Touba’’, Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), lit-on dans Bés Bi Le Jour.

L’As affirme que ‘’Serigne Mountakha Mbacké sermonne les politiciens’’. ‘’La recherche du pouvoir dans ce bas monde ne vaut pas la peine de sacrifier sa vie en s’en prenant physiquement aux gens ou en détruisant leurs biens’’, ajoute-t-il en citant le guide des mourides.

Le Soleil s’est intéressé à ‘’l’appel à la paix de Serigne Mountakha Mbacké’’.

Sud Quotidien note, citant le guide religieux, que ‘’ceux qui sont au pouvoir doivent le conserver de la meilleure manière’’. ‘’Ceux qui sont en quête du pouvoir doivent le faire dans la bonne manière’’, recommande Serigne Mountakha Mbacké, selon Sud Quotidien.

Le Quotidien retient de son discours de clôture du Magal que Touba veut ‘’rester dans les standards religieux et sauvegarder [sa] sacralité’’.

Kritik’ estime que ‘’le ministre de l’Intérieur a livré le message du chef de l’État avec une rare éloquence, un verbe puissant et des mots choisis’’, à la fin du Magal.

‘’Un bilan de douze années qui n’a certes pas résolu tous les problèmes, mais durant lesquelles Touba a enterré de vieux démons’’, ajoute Kritik’ en parlant des investissements de l’État dans cette ville, la plus peuplée du pays après Dakar.

Une ‘’campagne désordonnée’’

‘’En douze ans, rapporte Tribune en citant l’opposant et homme d’affaires Bougane Guèye Dany, Macky Sall n’a injecté que 160 milliards de francs CFA à Touba.’’ ‘’Voilà ce qui explique les problèmes lors du Magal’’, poursuit M. Guèye en parlant des difficultés de Touba en matière d’assainissement, d’approvisionnement en eau, etc.

Cette ville reçoit la visite de millions de pèlerins, chaque année, à l’occasion de son pèlerinage annuel commémorant l’exil au Gabon (1895-1902) de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur de la confrérie des mourides.

WalfQuotidien et Le Quotidien annoncent des manifestations de l’opposition.

‘’Manifestations en vue : l’opposition veut reprendre la main’’, titre le premier, le second précisant que la plateforme des Forces vives de la nation va tenir un rassemblement, vendredi prochain, pour réclamer ‘’la libération de tous les détenus politiques et l’organisation d’une élection libre, transparente et inclusive’’ en 2024.

Selon Source A, Pastef-Les patriotes, le parti politique d’Ousmane Sonko dissous par un décret du président de la République, Macky Sall, a entamé une concertation en vue de la désignation d’un candidat à l’élection présidentielle, son leader faisant l’objet d’une ‘’radiation’’ des listes électorales.

L’Observateur évoque ‘’la campagne désordonnée’’ menée par des partisans d’Amadou Ba, de Mame Boye Diao, d’Abdoulaye Daouda Diallo et d’Aly Ngouille Ndiaye, des candidats à la candidature de Benno Bokk Yaakaar (BBY). ‘’C’est une manière de mettre […] la pression sur le président Macky Sall’’, lequel est appelé à choisir le candidat de BBY, a dit au journal un analyste politique.

ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-HIVERNAGE / Touba : Cheikh Tidiane Dièye au chevet des habitants touchés par les inondations

Touba, le 20 juil(APS) – Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Cheikh…