Dakar, 4 jan (APS) – La Cour suprême examine ce jeudi le pourvoi en cassation introduit par l’opposant Ousmane Sonko à la suite de sa condamnation par la Cour d’appel de Dakar à six mois de prison avec sursis pour diffamation et injures publiques.

Le leader du parti dissous, le Pastef-Les patriotes, avait été jugé en appel le 8 mai dernier dans une affaire l’opposant au ministre du Tourisme et des Loisirs, Mame Mbaye Niang. Il avait accusé M. Niang, alors ministre de la Jeunesse, d’avoir été mis en cause par un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) dans la gestion du Programme des domaines agricoles communautaires (PRODAC).

Si la première chambre pénale de la Cour suprême confirme la décision de la Cour d’appel de Dakar, Ousmane Sonko, candidat déclaré à l’élection présidentielle de février prochain, sera frappé d’inéligibilité.

La cour d’appel avait par ailleurs confirmé la condamnation de M. Sonko en première instance à verser des dommages et intérêts de 200 millions de francs CFA au plaignant.

Elle avait aussi ordonné la publication du jugement dans les journaux Le Soleil, WalfQuotidien, Sud Quotidien et Le Quotidien.

Le ministère public avait requis une peine de deux ans de prison, dont un an ferme à l’encontre d’Ousmane Sonko pour ‘’faux, usage de faux, diffamation et injures publiques’’.

Le leader de Pastef-Les patriotes et maire de Ziguinchor (sud) avait été condamné en première instance à deux mois de prison avec sursis et à payer 200 millions de francs CFA au plaignant.

AKS/OID

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNEMENT-ORIENTATION / Le gouvernement invité à ‘’consolider la phase cruciale de rectification, d’ajustement, de réforme et de reddition des comptes’’

Dakar, 19 juil (APS) – Le président de la République a indiqué, jeudi, en Conseil des mini…