Dakar, 5 mai (APS) – Le ministre du Commerce, de la Consommation et des Petites et moyennes entreprises, Abdou Karim Fofana, a procédé, vendredi, à Dakar, au lancement officiel de la campagne de recensement des lieux de commerce au Sénégal.

Son ministère a présenté en même temps un système de contrôle des prix. Il s’agit d’une plateforme numérique baptisée ‘’Saytu njay mi ak njek yi’’ (s’occuper du commerce, des prix aussi) dans laquelle l’administration chargée du commerce, les commerçants et les consommateurs peuvent interagir pour recueillir des informations et signaler d’éventuelles irrégularités relatives aux prix en vigueur des biens de consommation.

‘’Cette activité arrive à la suite du conseil présidentiel tenu le 5 novembre 2022 sur la cherté de la vie, au cours duquel le chef de l’Etat avait ordonné le recrutement de 1.000 volontaires de la consommation chargés d’assister les agents assermentés des services des enquêtes et du contrôle économique’’, a expliqué M. Fofana.

Des représentants d’associations de consommateurs et de commerçants ont pris part à la rencontre.

Selon Abdou Karim Fofana, le recensement des lieux de commerce va permettre de ‘’collecter des données fiables sur l’activité commerciale, sur le territoire national’’.

Il signale par ailleurs que ‘’les volontaires de la consommation ne doivent pas être considérés comme des gens lâchés aux trousses des commerçants’’.

M. Fofana a invité les volontaires à faire preuve de ‘’rigueur’’ et d’‘’exemplarité’’ dans leur travail.

Ils ne doivent pas ‘’outrepasser les missions qui leur sont confiées’’, a-t-il prévenu.

La région de Dakar compte environ 30.000 boutiques, qu’un petit nombre d’agents assermentés sont chargés de visiter pour contrôler les prix, a souligné Abdou Karim Fofana pour justifier le recrutement des volontaires de la consommation.

S’exprimant au nom de l’Association des boutiquiers et détaillants, Aliou Ba s’est réjoui de la création de la nouvelle plateforme de contrôle des prix.

Le président de l’Association des commerçants et industriels du Sénégal, Khadim Sylla, a salué le recensement annoncé et le lancement de la plate-forme de contrôle des prix.

Il déplore ‘’l’anarchie’’ dont est victime, selon lui, le commerce au Sénégal.

M. Sylla a invité le ministère de tutelle à venir en aide aux acteurs de l’économie informelle, qui sont victimes de ‘’la concurrence déloyale’’ d’autres acteurs du commerce.

SMD/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-GOUVERNANCE / Un ouvrage centré sur la lutte contre le blanchiment de capitaux dans l’UEMOA présenté à Dakar

Dakar, 21 avr (APS) – L’Harmattan Sénégal a présenté, samedi à Dakar, les deux toms …