Tambacounda, 29 août (APS) – Le ministre du Commerce, Abdou Karim Fofana, a déploré le caractère vétuste, le manque d’organisation et de respect des règles dans les marchés, après l’incendie qui a ravagé une dizaine de magasins dans la nuit du 18 au 19 août au marché central de Tambacounda.

”Nous avons des marchés qui sont vétustes, des marchés où l’organisation, le respect des règles  font défaut. Le sujet des marchés est important, il revient très souvent, pourquoi régulièrement au Sénégal nous avons des marchés qui font l’objet d’incendie, c’est parce que nous avons des marchés qui sont vétustes, des marchés où l’organisation, le respect des règles  font défaut’’, a-t-il dit lundi lors de sa visite du marché.

Il a signalé qu’il est venu à Tambacounda dans le cadre d’une tournée régionale, dans l’Est et le Sud du Sénégal, relevant à ce propos qu’il réceptionné le marché d’intérêt sous régional de Diaobé qui est l’un des plus fréquentés en Afrique de l’Ouest ”avec toutes ses interactions qui permettent aux différents pays de la sous-région d’échanger des produits très importants’’.

Il a ajouté  qu’il est aussi venu à Tambacounda avec le ministre de l’Enseignement supérieur rendre visite aux victimes de l’incendie qui a eu lieu sur une partie du marché central, ”les assurer de la solidarité de l’Etat du Sénégal, leur exprimer toute la compassion du chef de l’Etat”.

Le ministre du Commerce a relevé que face à cette situation, ‘’le président de la République, depuis quelques années, a mis en place le Programme de modernisation et de gestion des marchés (PROMOGEM), qui a fait ses preuves avec le marché de Médina Baye de Kaolack, le marché Ndoumbé Diop de Diourbel, le marché des femmes de Tambacounda (en cours de réalisation) et le marché Tilène de Ziguinchor’’.

Selon lui, ”beaucoup d’efforts sont faits par l’Etat qui travaille afin de voir comment faire pour mettre à l’échelle le projet’’, comment faire pour réaliser ”20, 30 marchés à la fois, de façon à ce que des capitales régionales comme Tambacounda puissent avoir une infrastructure moderne digne de leur rang. ‘’Tambacounda est un hub, un centre de connexion entre plusieurs régions, il y a beaucoup d’activités commerciales’’, a-t-il dit.

Il a révélé que son département travaille à terminer les marchés qui ont été lancés par le PROMOGEM, annonçant que d’ici l’année prochaine, il compte mettre à l’échelle ce programme qui permettra aux capitales régionales et départementales de renouveler leurs infrastructures commerciales.

‘’Avec mon collègue du développement communautaire et de la solidarité, nous verrons le soutient à apporter aux commerçants’’, a conclu le ministre Abdou Karim Fofana.

BT/ADC

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-FORMATION / Kaffrine: 21 acteurs culturels formés aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel

Kaffrine, 13 juil (APS) – Vingt-et-un acteurs culturels de la région de Kaffrine(cen…