Touba, 3 sept (APS) – Këru Qaçida Yi, la Bibliothèque dédiée aux écrits de Cheikh Ahmadou Bamba, implantée au cœur du Complexe Cheikh Ahmadoul Khadim pour l’éducation et la formation (CCAK/EF) de Touba, se veut un bâtiment intelligent doté d’une technologie de dernière génération.

Entièrement bâtie sur une assiette foncière de 2 000m2 avec un sous-sol,  cette bibliothèque se reconnait à son architecture majestueuse voire gigantesque, rapporte ‘’APS Hebdo’’, le nouveau hebdomadaire de l’Agence de presse sénégalaise, dans son premier numéro paru samedi.

Ce projet cher du patriarche de Darou Minane, le khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, a été matérialisé par le bras technique de la confrérie mouride, le Hizbut-Tarqqiyah. L’infrastructure se veut une architecture répondant aux normes standards.

Les mots du responsable moral de l’association [Dahira] Hizbut-Tarqqiyah, Serigne Youssouph Diop, pour expliquer le sens du projet, sont forts et très significatifs: ”On a tout prévu pour accueillir les écrits de Cheikhoul Khadim. Un système de rayonnage qui respecte toutes les normes en termes de bibliothéconomie, en termes de livres et en termes de conservation”, explique le responsable moral de l’association [Dahira] Hizbut-Tarqqiyah, Serigne Youssouph Diop.

Un bâtiment intelligent doté d’une technologie de dernière génération, la bibliothèque Këru Qaçida Yi est en réalité une infrastructure intelligente, au sens technologique du terme. « En ce qui concerne l’intelligence du bâtiment notamment l’isolation phonique et sonore à l’intérieur, la climatisation pour ne pas avoir un échange de chaleur par rapport à Touba, tout est pris en compte », détaille l’ingénieur en génie-civil Ass Malick Kane, par ailleurs conducteur des travaux de Këru Qaçida Yi.

Membre clé de la direction générale de l’association [Dahira] Hizbut-Tarqqiyah, Amadou Sidy Samb, très à l’aise avec son ”Baye Lahad” [traditionnel code vestimentaire des membres de Hizbut-Tarqqiyah] abonde dans le même sens. ”C’est un bâtiment intelligent doté de toutes les  technologies. Tout est pris en compte notamment la conservation de façon pérenne des écrits du Cheikh”, confirme-t-il.

Comme tout établissement recevant du public, la Bibliothèque Këru Qaçida Yi dispose d’un grand espace réservé pour l’esplanade mais également des ouvertures. Une manière de respecter les normes de la protection civile dudit bâtiment.

Pour le système de climatisation de cette bibliothèque, il faut nécessairement une humidité relative. ”Vous savez le papier ne colle pas avec une certaine humidité, c’est pourquoi on va régler l’humidité relative dont on a besoin et la contrôler pour ne pas affecter les papiers [manuscrits] qui seront conservés ici”, expliqué l’ingénieur Ass Malick Kane.

Sur le plan sécurité incendie, les caméras de surveillance, le réseau Internet, la climatisation, l’audiovisuel (sonorisation), tout est pris en compte dans le système qui, selon Amadou Sidy Samba, membre de la direction générale Hizbut-Tarqqiyah, est capable de rivaliser avec n’importe quel autre système. Il précise que toutes ces caractéristiques relèvent de l’expertise locale.

Une suite luxueuse réservée au khalife général des mourides

Dans un wolof très subtil, Amadou Sidy Samb affirme que les mourides sont capables de réaliser des merveilles. Sur instruction du khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, la Bibliothèque Këru Qaçida Yi va devoir abriter un musée pour la conservation du patrimoine historique du fondateur du mouridisme.

Ce musée va aussi accueillir les récentes photographies originales du cheikh acquises en France par un collectif composé de disciples mourides. Lesquelles photographies ont été restituées au khalife général des mourides cette année, à l’occasion d’une cérémonie.

Dans cette Bibliothèque Këru Qaçida Yi, une suite luxueuse est exclusivement réservée au khalife général des mourides avec toutes ces commodités lui garantissant un excellent séjour.

‘La Bibliothèque est dotée d’une suite dédiée au khalife général des mourides, composée entre autres d’une chambre, d’un salon, d’un espace pour les ablutions mais également quelque chose indispensable dans la conception mouride, c’est-à-dire un lieu de prière qu’est une mosquée”, a décrit l’ingénieur Ass Malick Kane.

Entamés en avril 2020, les travaux de construction de Këru Qaçida Yi ont duré un peu plus de trois ans pour un coût d’exécution d’environ trois milliards de francs CFA. La remise des clés de ce joyau au khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, a eu lieu le 19 août dernier, en présence de plusieurs personnalités.

Une belle occasion pour le responsable moral de Hizbut-Tarqqiyah, Serigne Youssouph Diop, de remettre au patriarche de Darou Minane une clé en or avec des pépites de diamant. Comme pour dire que la succession du défunt responsable moral de Hizbut-Tarqqiyah, Serigne Atou Diagne qui avait entamé ce vaste chantier, est bien assurée.

CGD/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TABASKI-ASSAINISSEMENT / Tabaski : la SONAGED décuple ses moyens pour le nettoiement à Thiès, Mbour et Tivaouane

Thiès, 18 juin (APS) – La Société nationale de gestion des déchets (SONAGED) a décup…