Ziguinchor, 3 avr (APS) – Des habitants et autorités locales de Ziguinchor (sud) expriment leur satisfaction à la suite de la nomination du maire de ville, Ousmane Sonko, au poste de Premier ministre, tout en faisant part de leurs attentes par rapport au nouveau gouvernement.

Le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, a nommé mardi Ousmane Sonko, leader de PASTEF, Patriotes africains du Sénégal pour le travail l’éthique et la fraternité (parti dissous) au poste de Premier ministre.

Il est dix heures passées. Le quartier escale de Ziguinchor est déjà animée à cette heure de la matinée. Commerçants, ouvriers, transporteurs, éleveurs et clients venus acheter des produits comme la friperie ou les denrées alimentaires, affluent vers ce quartier abritant les services administratifs, des centres commerciaux, le port et le quai de pêche de la ville.

Des conducteurs de motos ‘’Jakarta’’, ces deux-roues qui assurent le transport des personnes et des marchandises, se faufilent dans la foule.

Près de la mairie de Ziguinchor se tient une jeune femme vêtue d’une robe noire, la tête couverte d’un foulard multicolore. Dieynaba Mbaye exerce le métier d’imprimeur.

”Nous saluons vivement cette nomination qui ne nous a d’ailleurs pas surpris. Ousmane Sonko est un vrai leader. Nous prions pour que la tâche soit paisible”, apprécie-t-elle à propos de la nomination du maire de Ziguinchor, la principale métropole du sud du Sénégal, au poste de chef du gouvernement.

Elle invité M. Sonko et sa future équipe à aider les femmes transformatrices, mais les sociétés à trouver des débouchés. Elle estime que cela peut contribuer à lutter contre le chômage des jeunes.

Trouvé dans les locaux de la mairie, El Hadji Mamadou Diédhiou, un agent du trésor à la retraite, insiste sur l’importance d’une réduction du coût de la vie et du chômage des jeunes.

”Il faut que ce nouveau gouvernement pense à régler le chômage et le problème de l’emploi des jeunes”, suggère le vieux Diédhiou, avant de prier pour une mission réussie pour l’ensemble de ses futurs membres.

Lamine Diédhiou, un assistant infirmier à l’hôpital régional de Ziguinchor, félicite Ousmane Sonko, soulignant qu’il a du ”mérite”. ”Nous ne sommes pas surpris qu’il soit nommé Premier ministre. Souvent, on nous dit que l’Etat rend fou. Nous espérons que cela n’arrivera pas à Ousmane Sonko. Nous lui souhaitons bon vent”, ajoute-t-il. 

Installé tranquillement dans son bureau, Aly Badji, conseiller municipal à la mairie de Ziguinchor, rend lui hommage au nouveau président de la République du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye. Il souhaite une réussite totale à son mentor politique dans sa nouvelle fonction de Premier ministre.

Il a également décliné ses attentes vis-à-vis du président de la République, disant se préoccuper essentiellement de la réduction du coût de la vie, de l’emploi, du développement de l’agriculture, de la promotion de la bonne gouvernance, de l’assainissement.

“Ousmane Sonko représente beaucoup de choses pour nous. Lorsque que nous avons entendu qu’il est nommé Premier ministre, cela ne nous a pas surpris. Nous attendons que ce nouveau gouvernement règle le problème de l’emploi des jeunes et aussi qu’il s’attèle à régler définitivement la paix en Casamance”, lance M. Badji, saluant toutefois les efforts consentis par le gouvernement précédent pour le retour de la paix en Casamance.

MNF/ASB/SBS/

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FRANCE-PATRIMOINE / Patrimoine de Senghor : l’ancien président n’avait pas pris de dispositions sur son héritage, selon Amadou Ly

Dakar, 19 avr (APS) – Le secrétaire général de la fondation Léopold Sédar Senghor, A…