Ziguinchor, 17 juil (APS) – La section du Syndicat autonome des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes du Sénégal (SAMES) de l’hôpital régional de Ziguinchor (sud) a annoncé lundi une ‘’grève totale’’ de quarante-huit heures prévue mercredi et jeudi prochains.

‘’Après avoir épuisé toutes les voies de négociation et observé plus d’un mois de préavis, le bureau de la section SAMES de l’hôpital régional de Ziguinchor décide de mettre en œuvre un plan d’action qui démarre par un mot d’ordre de grève totale de quarante-huit heures, avec respect des urgences, les mercredi 19 et jeudi 20 juillet 2023’’, a annoncé sa secrétaire générale, Natascha Maria Samb, lors d’un point de presse.

Elle affirme que ‘’les membres de la section SAMES […] sont confrontés à plusieurs problèmes qui impactent négativement la prise en charge des malades’’.

Mme Samb cite, parmi ces problèmes, le ‘’déficit de fonctionnement des services médicaux’’, qui, selon elle, est causé par l’insuffisance ‘’de ressources humaines et de matériel’’. Il y a également ‘’un faible niveau de rémunération et la non-application de la revalorisation des astreintes octroyées depuis le mois de janvier 2023 aux médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes’’.

Elle évoque aussi ‘’un problème structurel avec l’absence d’instance de coordination’’.

‘’Le SAMES est déterminé à lutter pour une amélioration de l’offre de soins de qualité qui passe par un épanouissement du personnel et des malades, la disponibilité de certains produits indispensables pour les soins, par une gestion transparente et équitable de l’hôpital surtout’’, a-t-elle insisté.

‘’Nous lançons tous les marchés de manière régulière’’

Réagissant à la grève annoncée par le SAMES, le directeur de l’hôpital régional de Ziguinchor, Ndiamé Diop, assure avoir ‘’toujours respecté les procédures de passation des marchés’’. ‘’Nous lançons tous les marchés de manière régulière’’, a-t-il dit à l’APS, faisant allusion à l’une des revendications des travailleurs.

Concernant le matériel médical, M. Diop soutient que ‘’tout l’hôpital peut témoigner qu’avec l’accompagnement du ministère de la Santé et de l’Action sociale, beaucoup d’efforts ont été faits’’. ‘’Cet hôpital date de trente ans. Donc, il peut y avoir de problèmes. Mais aujourd’hui, nous pouvons saluer l’accompagnement de l’Etat.’’

Ndiamé Diop signale que l’hôpital régional a budgétisé cette année ‘’150 millions de francs CFA pour acheter du matériel’’.

‘’C’est moi-même, en tant que directeur, qui ai accepté l’augmentation des frais d’astreinte. L’année dernière, nous avions augmenté les primes de transport. Cette année, nous avons augmenté les astreintes, mais il y a des procédures à suivre. Il faut que le conseil d’administration accepte et délibère’’, a souligné M. Diop en invitant les travailleurs à entretenir le dialogue avec la direction de l’hôpital.

MNF/ASG/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-EVENEMENT / Aux origines de la Ziar générale de Tivaouane, un rendez-vous entre un guide spirituel et ses disciples

Tivaouane  21 avr (APS) – Cinq ans après le décès de son père en 1922, Serigne Babac…