Diamniadio, 23 mai (APS) – Le ministre de la Microfinance, de l’Économie sociale et solidaire, Alioune Dione, a remis, jeudi à Diamniadio, 20 agréments à des acteurs de l’économie sociale et solidaire, dans le cadre de la mise en œuvre de la Loi d’orientation sociale et solidaire, a constaté l’APS.

Au total, il est prévu à travers le pays 46 agréments, dont trois au titre de l’année 2023, et le reste pour celle de 2024.

Les 26 agréments restants seront distribués aux représentants des coopératives lors de cérémonies qui seront organisées par les gouverneurs de région.

“L’agrément constitue une étape majeure dans le processus de promotion, de formalisation et d’encadrement, car l’obtention de ce document ouvre des portes à de multiples avantages, notamment l’accès aux institutions de financement et de garantie, l’accès aux institutions en charge de la protection sociale et la mise en place d’un régime fiscal et économique incitatif”, a-t-il indiqué.

M. Dione intervenait lors de la cérémonie de remise de ces agréments aux acteurs de l’économie sociale et solidaire.

Il a assuré que l’économie sociale et solidaire “fait l’objet d’une attention croissante en raison de son rôle et de son potentiel à répondre aux problèmes auxquels sont confrontées les communautés”.

Il a déclaré que la vision des pouvoirs publics répond à “la nécessité de trouver de nouvelles voies d’un développement économique et social juste, inclusif et participatif pour réaliser un Sénégal prospère […]”.

Selon lui, cette perspective “passe forcément par le plein emploi productif et un travail décent pour tous, pouvant entrainer l’éradication de la pauvreté pour tous”.

Le secrétaire d’État aux coopératives et à l’encadrement paysan, Alpha Bâ, a rappelé que le chef de l’État et son Premier ministre avaient demandé aux différents ministères, après leur prise de fonction, “d’éliminer les barrières sectorielles et de travailler de manière coordonnée”.

“ll faut une synergie entre les différents départements, parce que nous savons qu’aucun ministère pris isolément ne peut atteindre les objectifs qui nous sont assignés à lui seul”, a-t-il souligné.

“Nous savons qu’il nous faut l’apport d’autres ministères pour atteindre nos objectifs”, a-t-il ajouté, avant de saluer le travail des acteurs des coopératives, leur adressant ses encouragements.

Il les a exhortés à évoluer dans “une dynamique de synergie d’ensemble”, tout en faisant “preuve d’engagement et de transparence”.

SG/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PECHES-GESTION / De nouvelles mesures de surveillance des activités de pêche annoncées

Dakar, 14 juin (APS) – La ministre en charge des Pêches, des Infrastructures maritim…