Dakar, 1er mars (APS) – Un conseil interministériel se tiendra ‘’dans les prochains jours’’ pour évaluer la condition des femmes au Sénégal, a-t-on appris de la ministre de tutelle.

Le chef de l’État, en Conseil des ministres, ‘’a renouvelé son engagement fort en faveur de l’égalité homme-femme et [a] aussi demandé au gouvernement d’organiser dans les prochains jours un conseil interministériel sur l’évaluation de la condition des femmes’’, a annoncé la ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection des enfants, Fatou Diané Guèye.

Elle participait à un atelier de validation des résultats de l’évaluation à mi-parcours de la Stratégie nationale pour l’équité et l’égalité de genre 2016-2026 (SNEEG II), jeudi, à Dakar.

L’atelier a été précédé d’un processus de ‘’consultations inclusives et d’intenses travaux interactifs entre les parties prenantes du schéma de mise en œuvre de la SNEEG, du niveau central au niveau déconcentré’’, selon Mme Guèye.

Ces différentes étapes ont permis d’‘’analyser les performances acquises à mi-parcours dans tous les domaines et à tous les niveaux, mais aussi et surtout, d’adresser les écarts, les défis et contraintes avant de fixer de nouvelles projections’’, a expliqué la ministre.

Mme Guèye, parlant des ‘’progrès phares’’ enregistrés à mi-parcours, a cité l’institutionnalisation du document budgétaire genre et de la revue thématique genre en 2016, la création de la Délégation à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes en 2018, ainsi que l’intégration d’une composante genre dans la Stratégie nationale de développement de la statistique depuis 2019.

Elle a aussi signalé l’adoption de la circulaire fixant un quota de 15 à 40 % sur les intrants, les équipements et les surfaces aménagées en faveur des femmes, la gratuité du traitement des cancers féminins, la loi criminalisant les actes de viol et de pédophilie et la Stratégie nationale pour l’autonomisation économique des femmes, entre autres mesures.

‘’Ces progrès, fruit d’un effort multisectoriel et pluri-acteurs remarquables et encourageants à bien des égards, sont à consolider, compte tenu de l’immensité des défis à relever et des diverses questions émergentes à traiter’’, a signalé Fatou Diané Guèye.

Elle juge donc qu’il est ‘’plus que jamais important de prôner des interventions synergiques à fort impact, afin de minimaliser les risques de ralentissement des progrès et d’accroître nos chances d’atteindre nos objectifs de développement dans une perspective égalitaire et inclusive’’.

MK/BK/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNEMENT / Maïmouna Dièye s’engage à promouvoir une ‘’vraie politique familiale’’

Dakar, 12 avr (APS) – La ministre de la Famille et des Solidarités, Maïmouna Dièye, …