Dakar, 1er mars (APS) – Le Sénégal a officiellement intégré, vendredi, le Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) en tant que membre observateur, a appris l’APS du ministère sénégalais du Pétrole et des Énergies.

‘’Ce vendredi 1er mars 2024 marque une étape significative pour le Sénégal, qui est officiellement devenu membre observateur du Forum des pays exportateurs de gaz’’, déclare le ministère dans un communiqué.

L’adhésion du Sénégal au GECF a eu lieu lors d’une réunion ministérielle de ladite organisation à Alger.

Le ministre du Pétrole et des Énergies, Antoine Diome, représente le Sénégal à cette rencontre, selon le communiqué.

Le président sénégalais, Macky Sall, séjourne aussi dans la capitale algérienne, où il prendra part, samedi, au sommet des chefs d’État et de gouvernement du GECF.

Selon le ministère du Pétrole et des Énergies, M. Sall est invité à cette rencontre par son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune.

Après l’adhésion du Sénégal, le GECF compte maintenant 20 pays membres.

L’Algérie, la Bolivie, l’Égypte, les Émirats arabes unis, la Guinée Équatoriale, l’Iran, la Libye, le Nigeria, le Qatar et la Russie, Trinité-et-Tobago et le Venezuela sont des membres de plein droit.

L’Angola, l’Azerbaïdjan, l’Irak, la Malaisie, la Mauritanie, le Mozambique, le Pérou et le Sénégal sont les membres observateurs de l’organisation.

Selon le communiqué du ministère qu’il dirige, Antoine Diome a souligné l’importance, pour le Sénégal, de tirer profit des expériences des autres membres du GECF en matière de production et de gestion des ressources gazières, ainsi que de formation.

‘’L’adhésion du Sénégal en tant que membre observateur du GECF sera un catalyseur pour l’utilisation judicieuse de notre gaz naturel dans la réalisation de nos objectifs de développement, notamment à travers la stratégie Gas-to-Power’’, c’est-à-dire la transformation du gaz en électricité, s’est-il réjoui.

Selon lui, cette stratégie contribuera à l’accès universel à l’électricité au Sénégal d’ici à 2026, à la réduction des coûts de production et à l’industrialisation du pays.

‘’En devenant membre observateur du GECF, le Sénégal franchit une nouvelle étape vers une exploitation responsable de ses ressources naturelles, au profit de ses populations’’, a ajouté M. Diome.

Créé en 2021, le GECF ‘’s’engage à soutenir les droits souverains de ses membres sur leurs ressources en gaz naturel et leurs capacités à planifier et à gérer de manière indépendante le développement, l’utilisation et la conservation durables, efficaces et respectueux de l’environnement des ressources en gaz naturel, au profit de leurs peuples’’.

Le Sénégal se prépare à l’exploitation de ses gisements de pétrole et de gaz.

ABB/ESF/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Création d’emplois, réduction du coût de la vie : le patronat aux côtés de l’Etat

Dakar, 23 avr (APS) – Le secteur privé sénégalais a pris l’engagement mardi d’’’acco…