Dakar, 22 nov (APS) – Natural Justice, une organisation non gouvernementale (ONG), et des professionnels des médias ont réfléchi, mardi et mercredi, à Dakar, à la création d’un ‘’consortium’’ d’organisations de journalistes en environnement, dans le but d’améliorer le traitement médiatique des questions environnementales, dont les changements climatiques, a constaté l’APS.

L’idée de créer ce ‘’consortium’’ est le fruit d’une réflexion menée par une vingtaine de journalistes en environnement au Sénégal.

Neufs réseaux de journalistes en environnement basés à Cayar, Mbour (ouest), Fatick (centre), Tambacounda (est) et Ziguinchor (sud) étaient représentés à cette rencontre.

Lors de l’atelier de deux jours, ils ont procédé à une auto-évaluation des réseaux de journalistes existants au Sénégal pour faire le bilan de leurs réalisations, et identifier leurs défis et contraintes.

À la suite de cet exercice, ils ont jugé nécessaire de créer un consortium fédérant toutes les associations, avec l’aide de Natural Justice, pour améliorer le traitement de l’information environnementale dans les médias.

Natural Justice est, selon ses dirigeants, une organisation à but non lucratif, spécialisée dans les droits de l’homme et le droit de l’environnement.

‘’L’ONG soutient les communautés et les organisations locales. Elle mène des recherches sur le droit de l’environnement et les droits de l’homme. Elle fournit des conseils techniques aux gouvernements et aux organisations intergouvernementales. Elle participe aux principaux processus internationaux en faveur de la justice environnementale’’, affirment-ils.

ABD/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Le Sénégalais Mohamed Malick Fall, nommé coordonnateur des Nations Unies au Nigeria

Dakar, 21 fév (APS) – Le Sénégalais, Mohamed Malick Fall, récemment nommé au poste de coor…