Par Serigne Mbaye Dramé

Moscou, 4 juil (APS) – Victoria Budanova, cheffe du service Afrique de l’agence de presse russe Sputnik, a plaidé mardi pour des partages de contenus entre les médias de son pays et ceux du continent africain dans une perspective d’offrir un ”récit médiatique plus positif sur l’Afrique et la Russie”.

”Il est d’une importance capitale d’avoir des coopérations avec vos médias pour des partages de contenus”, a lancé Victoria Budanova en recevant des journalistes africains qui visitaient le service Afrique de cette agence à Moscou.

Elle s’est dite convaincue que ”l’Afrique, comme la Russie, est victime d’un traitement négatif dans les grands groupes de presse qui détiennent le monopole de l’information”. Si la première est souvent mise au-devant de la scène à travers ”des guerres, la pauvreté”, entre autres, la seconde est confrontée à ”une grande propagande de diabolisation”, souligne Victoria Budanova.

Au-delà d’un récit plus positif, la cheffe du service Afrique de Sputnik considère que ”le partage de contenus de qualité pourrait également aider à combattre le phénomène des fausses informations”, lequel constitue, selon elle, ”un véritable défi pour le journalisme contemporain”.

”En tant que journalistes, nous sommes plus que jamais appelés à développer la coopération médiatique pour des partages d’expériences et de contenus médiatiques”, a-t-elle insisté.

Sa collègue, cheffe du service international de Sputnik, Viktoria Polikarpova, a relevé pour sa part l’importance pour les journalistes de ”retourner aux fondamentaux du métier pour une approche plus responsable”.

Elle a notamment insisté sur ”la précision, le recoupement [de l’information] et un traitement sans préjugé [ni] parti pris”.

SMD/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EUROPE-COOPERATION / UE : le président Faye veut un partenariat ‘’repensé, rénové et fécondé par une vision partagée’’

Dakar, 23 avr (APS) – Le président Bassirou Diomaye Faye a fait part lundi de sa volonté d…