Diogué (Kafountine), 14 juil (APS) – Les communes de Diembéring et de Kafountine ont procédé vendredi, à Diogué, dans le département de Bignona (sud), à la signature d’une convention d’entente intercommunale visant à prendre en charge les besoins de développement et d’aménagement des îles de la Basse Casamance, a constaté l’APS.

“Nous venons de signer la convention consacrant l’intercommunalité entre les communes de Kafountine et de Diembéring. Cette convention constitue l’aboutissement d’un long processus. Elle a pour objectif de prendre en charge les préoccupations des îles de la Casamance qui ont les mêmes problèmes de développement”, a expliqué l’adjoint au maire de la commune de Diembéring, Abdourahmane Diallo.

Il s’exprimait au terme de la cérémonie de signature de convention de l’entente intercommunale qui regroupe les communes de Diembéring et Kafountine, en présence du sous-préfet de Kataba 1, Amadou Wagué et des acteurs de développement.

M. Diallo a indiqué que ces deux communes veulent prendre en charge les préoccupations des îles de la Basse Casamance, notamment les problèmes liés à l’électricité, à l’eau potable, à la mobilité, aux questions sanitaires et environnementales.

“Nous allons également prendre en charge les préoccupations liés au développement d’activités génératrices de revenus pour les jeunes et les femmes des îles”, a-t-il ajouté.

Selon lui, “après cette signature de convention, chaque commune renoncera à un certain nombre de ses prérogatives résultant des compétences transférées”.

“Nous avons aussi la possibilité de recevoir des moyens additionnels pour le fonctionnement et la mise en œuvre des projets que nous allons élaborer dans le cadre de cette entente intercommunale”, a fait savoir l’adjoint au maire de Diembéring.

“L’entente intercommunale est un regroupement entre communes. Aujourd’hui, nous allons jeter les bases d’une nouvelle aventure qui permettra à ces deux communes de prendre en charge les besoins de développement et d’aménagement des populations des îles de la Basse Casamance”, a réagi le sous-préfet de Kataba 1.

Amadou Wagué a rappelé que dans ces îles, “les populations manquent de beaucoup de choses”. Donc, a-t-il estimé, “ces maires veulent répondre aux attentes des populations”, ajoutant que “l’État est en train d’initier un certain nombre de projets pour soulager les populations”.

“Aujourd’hui, la question de l’accès à l’eau potable est en phase d’être réglée dans ces zones”, a-t-il salué.

MNF/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL / Tournoi féminin UFOA U20 : le Sénégal s’impose d’entrée face à la Gambie

Dakar, 20 mai (APS) – L’équipe du Sénégal U20 a dominé la Gambie sur le score de deu…