Tambacounda 14 juil (APS) – Le mot d’ordre de grève de 48 heures décrété par l’Intersyndicale des travailleurs du secteur primaire est suivi à plus de 90 pour cent à Tambacounda, a déclaré vendredi le délégué adjoint du Syndicat national des techniciens et travailleurs de l’agriculture du Sénégal (SYNTTAS), Ndiol Diop.

Des agents des ministères des Pêches, ainsi que de l’Agriculture et de l’Équipement rural, de l’Élevage et des Productions animales observent une grève de 48 heures depuis jeudi.

“Cette grève générale de 48 heures non renouvelable a pour objet de pousser le gouvernement, en l’occurrence le ministère de la Fonction publique, [à une reprise des ] travaux pour la mise en place des fonds communs du secteur primaire”, précise un communiqué de l’Intersyndicale des travailleurs du secteur primaire.

Au deuxième de ce mouvement d’humeur, le délégué adjoint du Syndicat national des techniciens et travailleurs de l’agriculture du Sénégal (SYNTTAS), Ndiol Diop, assure que le mouvement est largement suivi à Tambacounda.

‘’On est à la deuxième journée du mouvement d’humeur qui secoue le secteur, on peut dire que le mot d’ordre est suivi par l’ensemble des agents au niveau régional, hormis les directeurs et les chefs de service’’, a-t-il dit à l’APS.

Le délégué adjoint du SYNTTAS indique qu’il y a des raisons d’être satisfait, notant que dans l’ensemble des quatre départements de la région de Tambacounda, ‘’le mot d’ordre a été respecté par l’ensemble des agents’’.

Il signale que ‘’les impacts [de la grève] sont nombreux’’, en particulier sur le secteur agricole. ‘’Actuellement, on est en plein hivernage, si les agents sont en grève, cela veut dire qu’il n’y aura plus de suivi sur la mise en place des semis’’, a-t-il notamment fait valoir. Une telle situation va, dit-il, impacter le déroulement du programme agricole.

Ndiol Diop a déclaré que des conséquences similaires pourraient être enregistrées pour les secteurs de la pêche et de l’élevage. Avec cette grève, prévient-il, ‘’il n’y aura plus de contrôle des produits halieutiques et de la viande sur le marché et le risque est élevé’’.

Il a appelé les autorités à respecter le protocole d’accord signé avec l’intersyndicale, afin d’éviter d’éventuelles conséquences désastreuses.

‘’Je peux dire que nous sommes satisfaits par rapport au respect du mot d’ordre de grève sur l’étendue pays, mais nous ne sommes pas satisfaits par rapport à la réaction du gouvernement’’, a pour sa part déclaré au téléphone le coordonnateur national de l’Intersyndicale des travailleurs du secteur primaire, Mor Diouf.

‘’Nous avons décrété deux jours de grève non renouvelables compte tenu de la situation et du contexte national. Si rien n’est fait durant ces deux jours, nous allons intensifier la lutte dans les jours prochains jours’’, a menacé le secrétaire général du Syndicat national des techniciens et travailleurs de l’agriculture du Sénégal.

BT/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans REGIONS

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-DRAME / Kaolack : un incendie réduit en cendres une maison avec des dommages estimés à plusieurs millions de francs CFA

Kaolack, 15 avr (APS) – Un violent incendie s’est déclaré lundi, dans l’après-midi, au qua…