Dakar, 17 oct (APS) – L’organisation internationale WeProtect Global révèle, dans un rapport paru mardi, une augmentation de 87%, depuis 2019, du volume de signalements d’abus sexuels sur enfants en ligne dans le monde.

Ce pourcentage correspond à 32 millions de cas, selon le National Centre for Missing and Exploited Children, cité dans le document.

Intitulée ‘’Évaluation mondiale de la menace’’, cette quatrième étude qui documente les risques auxquels les enfants sont confrontés en ligne en 2023, indique que ‘’les environnements sociaux de jeux facilitant la rencontre entre adultes et enfants et l’échange de cadeaux virtuels accroissent considérablement ces risques.’’

Elle révèle une augmentation significative de l’extorsion sexuelle financière, avec des chiffres qui passent de 139 cas rapportés en 2021 à plus de 10 000 en 2022, ajoutant que ‘’les garçons, moins conscients des risques que les filles, en sont les principales victimes”.

Les auteurs du rapport pointent du doigt le rôle des nouvelles technologies dans la menace.

‘’Les nouvelles technologies et leur usage en ligne font peser des menaces toujours plus lourdes sur les enfants. Depuis début 2023, les prédateurs utilisant l’IA générative pour créer des supports d’abus sexuels sur enfants et exploiter les enfants sont toujours plus nombreux’’, précisent-ils.

Selon Iain Drennan, le directeur exécutif de WeProtect Global Alliance, ‘’les nouvelles capacités technologiques exacerbent les risques existants, et la situation ne diffère pas selon le pays.’’

‘’Pour éviter que davantage [d’enfants] ne soient exposés au danger, les gouvernements, les fournisseurs de services en ligne, les organisations caritatives et les entreprises doivent redoubler d’efforts et travailler main dans la main pour [les] protéger”, a-t-il ajouté.

ABB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL / Sidath Sarr, nouvel entraineur de Teungueth FC

Dakar, 20 juin (APS) – Le technicien Sidath Sarr a été nommé entraîneur de Teungueth FC po…