Tivaouane, 17 fév (APS) – L’imam Moustapha Fall de la mosquée du quartier Pam de Tivaouane a préconisé, vendredi, une plus grande mise à contribution des religieux dans le dispositif étatique visant à garantir la cohésion sociale dans le pays.

Selon l’imam Moustapha Fall, l’implication par exemple, des guides religieux dans la conduite des missions de la Médiature de la République pourrait aider davantage à renforcer la cohésion nationale “menacée aujourd’hui“.

“Cette division manifeste des hommes politiques constitue parfois une menace pour la quiétude de tout le pays“, a dit le religieux, dans un “bayaan“ (exposé) présenté avant le sermon de la prière du vendredi.

“Chaque société est composée d’acteurs politiques chargés de définir les activités de la cité, d’hommes d’affaires qui pilotent l’économie, mais (aussi) de religieux, notamment  les évêques et les imams“, a-t-il lancé.

L’imam de la mosquée de Pam, un quartier de Tivaouane, estime que “ces trois entités doivent se compléter pour une meilleure expression des préoccupations des populations“.

Il a, par ailleurs, exprimé son étonnement quand il entend certains acteurs solliciter les guides religieux pour qu’ils se prononcent sur la situation nationale.

“Nous devons tout faire  pour bien profiter de la sagesse de nos  guides religieux. Ils doivent  jouer leur véritable rôle en amont et en aval“, a-t-il dit.

Pour l’imam Moustapha Fall, “les acteurs  politiques doivent arrêter de guetter l’intervention des guides religieux lorsque le pays vit des heures difficiles“.

“ Les hommes politiques doivent savoir, poursuit-il, que les hommes de Dieu qui sont dans les mosquées, les églises et les daaras sont très bien placés pour éviter certaines déchirures qui risquent de faire basculer certaines sociétés“.

Le Médiateur de la République du Sénégal est une autorité indépendante, qui reçoit dans les conditions fixées par la loi, les réclamations concernant le fonctionnement des administrations de l’État, des collectivités locales, des établissements publics et de tout autre organisme investi d’une mission de service public

MKB/ADI/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TOURISME / Matam : l’activité touristique plombée par plusieurs facteurs (acteur)

Matam, 19 avr (APS) – Plusieurs facteurs, dont l’avènement de la pandémie de Covid-1…