Tambacounda, 2 jan (APS) – Une cinquantaine de groupements féminins ont reçu de la mairie de Tambacounda (est) un financement de 50 millions de francs CFA, dans le cadre d’un partenariat avec le Crédit mutuel du Sénégal (CMS).

Le conseil municipal de Tambacounda a développé un partenariat financier avec le CMS, lequel vise à assurer l’accès au financement des femmes, selon l’expert en microfinance chargé de l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes à la mairie, Ahmed Hady Seydi.

Ce partenariat a entraîné la signature d’une convention qui encadre l’ensemble du processus de financement, avec un protocole d’accord signé entre le directeur général du CMS et le maire, a-t-il expliqué à l’occasion de la cérémonie officielle de remise du financement, ce week-end.

Le protocole d’accord convenu entre les deux parties définit le champ d’application de la convention incluant le financement de toutes les activités connexes à l’agriculture et à l’entrepreneuriat agricole destiné aux femmes et aux jeunes, selon M. Seydi.

Pour un meilleur accès au financement des femmes et des jeunes, la mairie de Tambacounda a mobilisé, avec l’aide de son partenaire, un fonds de garantie et un fonds de bonification, a annoncé son expert en microfinance chargé de l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes.

Ahmed Hady Seydi précise que ce fonds de garantie couvre 50 % du crédit et permet de doubler son montant. ‘’Un montant que la municipalité entend augmenter à partir de l’année prochaine’’, a promis le responsable de l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes à la mairie de Tambacounda.

Il existe aussi un fonds de bonification de 5 millions de francs CFA ‘’pour le moment’’, qui permet d’alléger les conditions financières du crédit.

L’expert assure que ‘’le fonds de bonification permet d’absorber toutes ces charges’’. Mais les intérêts liés aux retards de remboursement ‘’ne sont pas pris en compte, ils doivent être remboursés par le bénéficiaire’’, a-t-il précisé.

Cinquante groupements ont été identifiés par la mairie et le CMS, qui a mobilisé 32 millions de francs CFA, les 18 millions restants étant fournis par le Fonds des Nations unies pour la population, dans le cadre d’un partenariat avec la mairie.

Le financement devrait permettre aux femmes de développer plus facilement des activités génératrices de revenus.

BT/ADL/BK/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…