Dakar, 4 mai (APS) – Les femmes réunies au sein du Cadre de concertation citoyen pour le respect et la préservation des droits des femmes et des filles a lancé un manifeste pour revendiquer une plus grande représentation des femmes dans les instances gouvernementales.

‘’L’annonce, le 5 avril de la composition du gouvernement avec un taux de participation des femmes très faible (13.3%), a instauré un sentiment de déception, avec seulement quatre femmes dans une équipe de vingt-cinq ministres et cinq secrétaires d’État’’, ont-elles déclaré.

Elles se sont exprimées lors d’une rencontre qu’elles ont tenue, samedi, à l’auditorium de la Place du souvenir africain, à Dakar.

Selon elles, la sous-représentation des femmes dans le premier attelage gouvernemental des nouvelles autorités constitue une ‘’menace aux acquis en matière de droits des femmes déjà consolidés au Sénégal’’.

Dans son manifeste, le collectif a exprimé son étonnement sur la ”suppression du ministère de la Femme”, sans que ‘’cette mesure ne soit accompagnée de la création d’une structure spécifique chargée des politiques de développement social et économique des femmes’’.

Dans le gouvernement du Premier ministre Ousmane Sonko, la terminologie Femme n’apparaît plus dans la dénomination du ministère qui porte désormais le nom de ministère de la Famille et des Solidarités.

Le collectif a, en outre, appelé le président de la République Bassirou Diomaye Faye à faciliter la création d’une structure gouvernementale ‘’destinée spécifiquement aux besoins des femmes et des filles’’, et la mise en œuvre de politiques et programmes en leur faveur, ‘’notamment dans le secteur de l’éducation, de la formation, de l’emploi, de la prévention et la prise en charge des violences basées sur le genre.

MYK/ABB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / Les quotidiens absorbés par la première journée des assises de la justice

Dakar, 29 mai (APS) – Les quotidiens reviennent largement mercredi sur la première j…