Tambacounda, 19 juil (APS) – Le ministère de la Formation professionnelle a lancé, mercredi, un projet de réalisation d’un centre de formation professionnelle d’un coût de quatre milliards cent cinquante millions de francs à Missirah, dans le département de Tambacounda, a constaté l’APS.

‘’Cette construction rentre dans le cadre de la phase 1 d’un projet global de construction de 23 centres de formation professionnelle avec notre partenaire Focus Education’’, a expliqué le directeur de cabinet du ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion, Cissé Kane Ndao, lors d’un comité régional de développement (CRD), à Tambacounda.

Il précise qu’’’il s’agit d’un centre de formation professionnelle de catégorie B, qui va accueillir 840 élèves sur quatre niveaux de formation, CAP, BEP, CPS et BTS’’.

Il a signalé que le centre va démarrer ses formations avec quatre filières : transformation du bois, énergie, transport logistique et technologies de l’information de la communication.

‘’Il n’est pas exclu, en fonction des demandes de développement de tous les secteurs qui vont converger vers Tambacounda, qui va devenir bientôt une plateforme nationale d’échanges commerciaux et multiformes, que d’autre filières soient intégrées dans le centre’’, a-t-il indiqué.

M. Ndao a rappelé que l’Etat du Sénégal a lancé une stratégie nationale d’orientation consistant à diriger vers la formation professionnelle 30% des sortants du cycle fondamental. Il s’agit de ‘’permettre d’atteindre très rapidement les objectifs assignés à l’axe II du PSE [Plan Sénégal émergent], qui est la valorisation du capital humain’’.

‘’Aujourd’hui que nous souhaitons aller vers la transformation structurelle de l’économie, il est bien que nous ayons une meilleure adéquation entre les formations déclinées dans les territoires et les potentialités de ces territoires. Donc, les anciens CFPT [centres de formation professionnelle et technique] continueront d’offrir des formations traditionnelles, qui sont leur cœur de métier’’, a-t-il informé.

Avec les nouveaux centres de formation professionnelle qui vont être installés sur tout le territoire sénégalais, a-t-il affirmé, ‘’nous aurons une meilleure prise en compte de l’inclusion sociale et de la valorisation des potentialités de ces terroirs’’.

‘’Nous souhaitons réaliser ces travaux dans un court délai, en raccourcissant le délai qui devait leur être consacré de deux mois au moins, c’est-à-dire au lieu de 14 mois, au bout de 12 mois le centre devra être prêt. Et il y aura deux mois supplémentaires pour la mise en place des équipements de formation’’, a-t-il déclaré.

BT/ASG/MD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Education
Comments are closed.

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-SANTE / Gamou Médina Baye : Baye assistance médicale a consulté 2202 patients (responsable)

Médina Baye, 4 oct (APS) – L’association ‘’Baye assistance médicale’’ (BAM) a consul…