Saint-Louis, 22 fév (APS) – Le conseil académique de l’université Gaston-Berger (UGB) de Saint-Louis (nord) va observer le deuil et une suspension des enseignements pendant une semaine, à la suite du décès survenu mercredi de l’étudiant blessé dans des heurts entre ses camarades et les forces de l’ordre.

“Le conseil académique décide d’observer une semaine de deuil accompagnée d’une suspension des activités pédagogiques, à compter du jeudi 22 février 2024”, annonce un communiqué de ses dirigeants.

Clédor Prosper Senghor, originaire de Cabrousse, dans la région de Ziguinchor (sud), est le deuxième étudiant de l’UGB à avoir succombé à ses blessures à la suite d’affrontements entre ses camarades et les forces de l’ordre.

Les heurts ont eu lieu lors d’une manifestation des étudiants, qui protestaient contre le report de l’élection présidentielle.

Alpha Yéro Tounkara, un étudiant en géographie de la même université, est décédé dans les mêmes circonstances, vendredi 9 février, à l’hôpital régional de Saint-Louis.

Le conseil académique de l’université Gaston-Berger, dont les membres se sont réunis mercredi, invite les étudiants, les enseignants et les forces de l’ordre à faire preuve de “retenue”.

Il recommande au recteur de l’UGB et au directeur du centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis d’aider la famille de l’étudiant décédé à faire les démarches nécessaires pour disposer de sa dépouille et organiser ses funérailles.

Avant le décès de Clédor Prosper Senghor, la coordination des étudiants de Saint-Louis avait mis fin à une première grève.

AMD/AKS/ESF/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

AFRIQUE-ONU-CRISE / Abdoulaye Bathily démissionne de son poste d’émissaire de l’ONU en Libye

Dakar, 16 avr (APS) – Le représentant spécial de l’Organisation des Nations un…