Thiès, 17 jan (APS) – Les tumeurs et les maladies liées à l’environnement sont au menu de la deuxième édition des journées scientifiques de l’Unité de formation et de recherche en Santé (UFR Santé) de Thiès, une rencontre qui se veut un grand moment d’échanges entre chercheurs, enseignants et praticiens des hôpitaux.

Après une première édition en 2023, limitée au domaine strictement médical, ces deuxièmes journées scientifiques de l’UFR Santé, déroulées mardi et mercredi, ont été élargies aux pharmaciens et aux paramédicaux, qui ont tous leur stand, a relevé le professeur Yoro Diallo, vice-directeur de l’UFR Santé de Thiès.

Ces  journées “sont d’une grande importance”, en ce qu’elles offrent une tribune d’échanges pratiques et de communication entre les différentes structures, a relevé le professeur Diallo, en marge de la cérémonie officielle d’ouverture.

Il s’est dit “persuadé” que ces journées seront “fructueuses et intenses”, pour déboucher sur des propositions de solutions aux thèmes de cette année.

Les participants ont planché sur les tumeurs, avec comme sous-thème, les pathologies liées à l’environnement.

“Les tumeurs intéressent toutes les spécialités”, qu’il s’agisse des médecins, des chirurgiens, des biologistes, des pharmaciens, a dit le professeur Jean-Louis Abdourahim Ndiaye, vice-recteur, venu représenter le recteur de l’UIDT, l’université Iba Der Thiam de Thiès.

Les tumeurs, y compris le cancer, sont des affections “difficiles à traiter quand elles sont détectées tardivement”, a-t-il ajouté. D’où la nécessité, lors de ces journées, d’aborder “l’importance de la prévention et de la prédiction, en tenant en compte les contributions des praticiens”.

Au-delà de l’UIDT, des participants sont venus d’autres universités du pays, a signalé le professeur Ndiaye.

Pour son collègue Yoro Diallo, l’édition 2024 des journées scientifiques de l’UFR Santé ont un “caractère particulier”, en ce qu’elles ont pour parrain, le professeur Bernard Marcel Diop, “professeur émérite, pédagogue hors-pair, encadreur inégalable”.

Il a été, a-t-il dit, “l’un des premiers à faire confiance”, il y a 16 ans en 2008, au potentiel des artisans de ce qui est devenu la “deuxième école de médecine du Sénégal”.

Ancien professeur à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, le professeur Bernard Marcel Diop a été aussitôt après sa retraite, le 30 sept 2012, nommé conseiller pédagogique de l’UFR  Santé, le 1-er octobre suivant.

Montée en puissance de l’UFR Santé de Thiès

Le professeur Diop a contribué à la promotion de nombreux agrégés à l’université Iba Der Thiam de Thiès et à l’encadrement technique du personnel enseignant.

“Depuis sa création en 2008, il y a 16 ans, l’UFR Santé ne cesse de monter en puissance, grâce à la participation sans commune mesure de nos collaborateurs praticiens dans les hôpitaux”, a relevé le professeur Diallo, en marge de la cérémonie officielle.

“Nous avons commencé avec 50 étudiants dans une salle réduite. Aujourd’hui, on est à 2011 étudiants, avec des formations diversifiées”, s’est-il réjoui.

Selon lui, cette entité de l’UIDT qui compte 23 nationalités, trois filières et 17 formations professionnelles, intègre les nouvelles visions et orientations de l’université de Thiès.

Son personnel a contribué à “relever le plateau technique, pour répondre à la demande des populations [et] éviter les transferts vers d’autres régions, en l’occurrence Dakar ».

“La prise en charge médicale au complet peut se faire maintenant au niveau de la région de Thiès”, a-t-il souligné.

Pour le professeur Jean-Louis Ndiaye, vice-recteur de l’UIDT, les 100% obtenus au CAMES depuis quelques années sont le fruit de l’animation scientifique et de l’esprit qui règne à l’UFR Santé et à l’UIDT de manière générale.

L’UIDT qui a, dans son ensemble, atteint environ 8.000 étudiants, ne dispose “pas de suffisamment d’enseignants”.

Elle a besoin d’un recrutement d’enseignants chercheurs, d’un renforcement de ses équipements et de son financement, pour développer une recherche de qualité, a noté le professeur Ndiaye.

Avec ses 43 professeurs titulaires, l’UFR Santé reçoit des enseignants d’autres universités qui viennent y faire des prestations.

 


ADI/BK

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-JO / JO Paris 2024 : l’escrimeuse Ndèye Binta Diongue, première athlète sénégalaise à entrer en lice

Dakar, 24 juil (APS) – L’escrimeuse Ndèye Binta Diongue va ouvrir le bal des a…