Dakar, 24 juil (APS) – La première journée de la phase de groupe de la Coupe du monde féminine de football (20 juillet -20 août) s’est terminée, ce lundi, pour les quatre représentants de l’Afrique qui ont enregistré un bilan de trois défaites et un match nul.

Le continent africain est représenté par l’Afrique du Sud, le Nigeria, le Maroc et la Zambie. La neuvième édition du Mondial féminin de football a démarré jeudi dernier en Australie et en Nouvelle-Zélande. Trente-deux équipes y prennent part pour la première fois.

Le Maroc, dernière sélection africaine à entrer en lice, ce lundi, au Mondial féminin, a été lourdement battu, 6-0, par l’Allemagne, double championne du monde (2003 et 2007). Logé dans la poule H avec la Colombie et la Corée du Sud.

Les Lionnes de l’Atlas joueront leur prochain match contre la Corée du Sud, dimanche.

Dimanche, l’Afrique du Sud, championne d’Afrique en titre s’est inclinée, 2-1, devant la Suède, troisième de la dernière édition de la Coupe du monde organisée en France, en 2019. La prochaine sortie des Banyana Banyana est prévue, vendredi, contre l’Argentine dans la poule G.

Samedi, la Zambie, troisième lors de la dernière édition de la Coupe d’Afrique des nations féminine avait largement perdu (5-0) contre le Japon. Les Zambiennes joueront, samedi, contre les Espagnoles lors de la deuxième journée.

Seul le Nigeria, première équipe africaine en lice, vendredi dernier, a fait match nul (0-0) contre les Canadiennes. Elles joueront leur prochain match contre l’Australie, l’un des pays organisateurs.

Les États-Unis sont la nation la plus titrée avec quatre trophées (1991, 1999, 2015 et 2019).

Seuls quatre pays ont remporté la Coupe du monde féminine : l’Allemagne (2003 et 2007), la Norvège (1995), le Japon (2011) et les États-Unis.

SK/OID

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNEMENT / Le communiqué du Conseil des ministres du mercredi 22 mai 2024

Dakar, 22 mai (APS) – Le Chef de l’Etat, Son Excellence, Monsieur Bassirou Diomaye D…