Ziguinchor, 7 juin (APS) – Treize mille actes de naissance ont été délivrés à des victimes du conflit en Casamance, grâce à l’organisation non gouvernementale Catolic Relief Service (CRS), a-t-on appris vendredi de son représentant au Sénégal, Aly Kanouté.

‘’Nous avons à ce jour traité 13.000 actes de naissance destinés aux victimes du conflit Casamance, sur un total de 55.041 personnes enrôlées’’, a-t-il annoncé.

Aly Kanouté s’exprimait en marge d’une table ronde sur les projets et programmes de l’Agence des États-Unis d’Amérique pour le développement international (USAID).

Le CRS a confié l’enregistrement à l’état civil des victimes du conflit au projet Aliwili 2, qui appartient à l’USAID, selon M. Kanouté.

Ce projet auquel collabore l’État du Sénégal a bénéficié en 2023 et 2024 du soutien des populations locales, qui ont regagné leur lieu d’habitation à la suite du démantèlement de nombreuses bases rebelles, a-t-il expliqué.

Aliwili 2 a contribué à la réinstallation des anciens déplacés dans leur lieu d’habitation ‘’en les aidant à rebâtir leurs foyers, en travaillant à l’accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement’’, a dit le représentant du Catolic Relief Service au Sénégal.

Aliwili 2 a également fourni une assistance sociale à ‘’180 combattants revenus à une vie civile’’, a déclaré M. Kanouté.

‘’Nous avons eu à financer 65 projets communautaires en matière d’accès à l’eau, de désenclavement, d’augmentation des productions et de mise en état des écoles, pour permettre aux élèves d’étudier dans les meilleures conditions possibles’’, a signalé le représentant du CRS au Sénégal.

‘’Nous voulons permettre à 60.000 personnes d’avoir des actes de naissance’’, a promis M. Kanouté.

Henry Ndecky, le président de Dynamique de la paix en Casamance, une association locale, souhaite que le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, vienne en aide aux victimes du conflit survenu au cours des quatre dernières décennies dans le sud du Sénégal. Des victimes à la recherche de pièces d’état civil.

Le programme ‘’Bukine bassoumé’ (habitat paisible, du diola), mis en œuvre par l’USAID et le CRS, a aidé 118 villages dans lesquels il a construit 87 forages en vue de leur accès à l’eau potale, selon Aly Kanouté.

‘’Notre ambition est de pacifier la zone sud du Sénégal’’, a assuré le représentant de l’USAID à Ziguinchor, Moussa Sow.

Il signale que l’Agence des États-Unis d’Amérique pour le développement international est en train de mettre en œuvre 19 projets dans la région de Ziguinchor (sud).

Le budget global de ces projets est de 16 milliards de francs CFA, selon l’USAID. Ces projets portent sur de nombreux domaines, dont la santé, l’éducation et l’agriculture.

MNF/ASG/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TABASKI-SERMON / Tivaouane : Serigne Babacar Sy Abdou Aziz Dabakh dénonce le massacre du peuple palestinien

Tivaouane, 17 juin (APS) – Le marabout Serigne Babacar Sy Abdou Aziz Dabakh a dénoncé lund…