Dakar, 23 fév (APS) – Le Premier ministre, Amadou Ba a réaffirmé, vendredi, l’engagement ferme du gouvernement à prendre toutes les dispositions pour garantir le succès et la sécurité du pèlerinage à La Mecque.

”Je voudrais réaffirmer l’engagement ferme du gouvernement à garantir le succès et la sécurité du pèlerinage aux Lieux saints de l’islam pour tous nos concitoyens”, a-t-il dit.

Amadou Ba présidait la réunion du Conseil interministériel consacrée à la préparation du pèlerinage aux Lieux saints de l’islam.

Selon lui, le gouvernement du Sénégal accorde une dimension particulière à ”ce pilier de l’islam et à l’accomplissement de ce devoir religieux”.

C’est dans ce sens que le gouvernement compte veiller à ce que les pèlerins sénégalais puissent entreprendre ce voyage dans les meilleures conditions de sécurité, de confort et de sérénité, a-t-il déclaré.

“Nous devons nous assurer que chaque pèlerins puisse accomplir son rituel avec dignité et respect et qu’aucun obstacle ne vient entraver cette expérience spirituelle (…)”, a indiqué le chef du gouvernement.

Aussi, toutes les dispositions seront prises pour que les pèlerins puissent honorer le cinquième pilier de l’islam dans les meilleures conditions, a assuré Amadou Ba.

Le Premier ministre a rappelé que les autorités saoudiennes ont pris de nouvelles mesures pour rendre davantage formelles les activités du pèlerinage.

Il a invité l’ensemble des acteurs à développer, face ces difficultés, une grande capacité d’anticipation pour le succès du Hajj.

”Pour cette année, le Sénégal dispose d’un quota de 12860 pèlerins répartis comme suit: 1860 pour la délégation générale au pèlerinage et 11000 pour les voyagistes privés”, a-t-il annoncé.

La compagnie nationale Air Sénégal va convoyer 50 pour cent des pèlerins et le reste se fera avec Flynas, selon la ministre en charge des Sénégalais de l’extérieur, Annette Seck Ndiaye.

Elle a assuré que la délégation générale au pèlerinage a démarré les préparatifs depuis janvier et a fait des déplacements en Arabie Saoudite pour rencontrer les partenaires impliqués dans l’organisation du Hajj.

Le délégué général au pèlerinage, Aboubacar Sarr, est revenu sur les changements apportés dans l’organisation du pèlerinage qui va démarrer et finir plus tôt que d’habitude.

Les voyagistes privés ont soulevé des préoccupations concernant le quota, les taxes, le financement.

La vaccination des candidats au pèlerinage, le transport, la sécurité, l’hébergement, la restauration, la santé, l’assurance ont été au centre des échanges.

Les ministres de l’Intérieur, du Transport aérien promettent de tout mettre en place pour faciliter le voyage aux pèlerins.

FD/OID/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Création d’emplois, réduction du coût de la vie : le patronat aux côtés de l’Etat

Dakar, 23 avr (APS) – Le secteur privé sénégalais a pris l’engagement mardi d’’’acco…