Dakar, 23 fév (APS) – L’amicale des greffiers, par la voix de son président, a exigé, vendredi, la libération de Me Ngagne Demba Touré, leader de la Jeunesse patriotique du Sénégal (JPS), une structure du parti dissous Pastef, placé sous mandat depuis jeudi, pour plusieurs chefs d’inculpation, en exécution d’un mandat d’arrêt international.

”Dans le cadre de l’apaisement de l’espace public, nos attentes sont qu’il soit libéré, au même titre que les autres détenus ayant bénéficié de liberté provisoire ces temps-ci’’, a déclaré Me Ibrahima Sarr.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, Me Sarr, a insisté sur la présomption d’innocence dont bénéficie le responsable de l’ex Pastef.

Il a annoncé la mise en place d’ un plan d’actions de concert avec le syndicat et agents de la justice  (SYTJUST) pour la libération de leur collègue.

‘’L’amicale n’étant pas habilité à donner des mots d’ordre, tout ce que nous comptons faire, c’est de nous associer avec le syndicat, pour initier un plan d’actions que nous allons poursuivre jusqu’à sa libération’’, a-t-il fait valoir.

Il a souligné Me Touré bénéficie des mêmes privilèges que les autres membres du secteur de la justice conformément à la loi.

‘’On n’est pas là pour juger son appartenance politique, ou sa culpabilité ou pas, nous voulons seulement que la présomption d’innocence soit respectée’’, a-t-il ajouté.

”Ceux qui pensent que nous agissons parce que Me Touré est au-dessus de la loi se trompent, car nul n’est au-dessus de la loi, mais les greffiers ont un statut particulier’’, a-t-il martelé, soulevant l’article 115 du code de procédure pénale.

Le chargé de communication de l’union nationale des travailleurs de la justice, Me Abdoulaye Mboup, est revenu sur le mouvement de protestation déclenché par les greffiers.

‘’Ceux qui ont eu la chance de se promener dans les différentes cours et tribunaux du Sénégal ont constaté qu’il y a une cessation collective de travail au niveau de greffe’’, a-t-il dit, ajoutant que ces actions devront continuer jusqu’à la libération de Me Touré.

L’opposant Ngagne Demba Touré a été arrêté, mercredi par la Division des investigations criminelles pour cinq chefs d’accusation, quatre jours après son retour d’exil du Mali.

Le responsable des jeunes de Pastef, le parti politique dissous d’Ousmane Sonko, est accusé d’association de malfaiteurs en rapport avec une entreprise terroriste, d’offense au chef de l’État, d’actes de nature à compromettre la sécurité publique ou ayant entrainé des troubles politiques graves.

Il est également accusé d’atteinte à l’autorité de la justice et d’outrage à magistrat.

M. Touré, greffier de formation, a regagné le Sénégal dimanche dernier, après un exil de six mois au Mali.

AMN/KM/OID/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNANCE / Mise en place d’un observatoire national de la démocratie participative

Dakar, 23 avril (APS) – L’ONG Enda Ecopop et le projet USAID d’appui à la gestion de…