Touba, 4 sept (APS) – L’ancien ministre de la Sécurité et de la Protection civile de la République de Guinée, Docteur Mouhamadou Cissé, venu effectuer pour la première fois le Magal de Touba (centre),  se dit ‘’fortement impressionné’’ par ce grand événement religieux commémorant le départ en exil du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba.

‘’J’avoue que je participe pour la première fois au Magal et je suis fortement impressionné. D’autant impressionné que j’ai eu le sentiment de reprendre mon pèlerinage que j’ai effectué cette année à La Mecque’’, a déclaré l’ancien ministre guinéen dans un entretien exclusif avec l’APS.

Délégué d’une organisation dénommée l’Union pour la refondation de la lignée des Cissé du monde, M. Cissé a précisé qu’il était à Touba en tant que vice-président du bureau exécutif de cette organisation.

‘’Et je suis là pour célébrer aussi un homme. Il s’agit de Cheikh Ahmadou Bamba. Il s’agit aussi de célébrer un homme d’une valeur spirituelle exceptionnelle. Un homme qui a marqué son temps et tous les temps. C’était un philosophe musulman, un croyant qui est le précurseur de la confrérie mouride’’, a-t-il dit.

Selon lui, le fondateur du mouridisme, l’une des principales confréries musulmane du Sénégal ‘’a privilégié l’adoration de Dieu, la Sunna, les pratiques y afférentes pour laisser à la postérité des acquis immortels, la foi, le service de Dieu’’.

‘’En un mot, il était un grand musulman, un grand résistant qui a incarné l’homme africain, le croyant africain et qui a fait l’honneur et la fierté de toute l’Afrique’’, a salué l’ancien officiel guinéen.

‘’Ce que j’ai vu avec le Magal, c’est une photocopie j’allais dire certifiée conforme de ce que j’ai vécu à La Mecque au travers du processus que nous avons pour accomplir cette obligation de l’Islam’’, a ajouté Dr Mouhamadou Cissé.

Il estime que le Magal est un des événements religieux majeurs qui rassemblent ”le plus d’êtres humains au monde”.

‘’Si à La Mecque, on peut mobiliser cette année plus de 5 millions de personnes venues de partout dans le monde musulman, ici au Sénégal, il y a également des millions de personnes’’, assure-t-il.

‘’Les rues sont bondées de personnes, il y a les embouteillages. Ça veut dire que le Magal est un événement exceptionnel pour l’humanité toute entière, pas seulement pour le Sénégal’’, soutient celui qui affirme être rentré de La Mecque (Arabie-Saoudite) il y a un mois et quelques jours.

Pour son premier Magal, l’ancien ministre dit avoir été accueilli ”de la meilleure des façons”, magnifiant ”un accueil chaleureux mais également une hospitalité généreuse”.

Grand événement religieux commémorant le départ en exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), la 129e édition du Magal de Touba est célébrée ce lundi correspondant au 18e jour du mois lunaire Safar 1445h.

CGD/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL / Equipes nationales :  l’osmose entre les staffs en ligne de mire pour continuer à gagner

  Dakar, 15 avr (APS) – La Direction technique nationale (DTN) a réuni ce lundi…