Tivaouane, 20 mai (APS) – Des centaines de personnes ont marché pacifiquement, lundi, dans les rues de Tivaouane, pour demander le départ de la directrice de l’hôpital Mame Abdou Aziz Sy Dabakh, après le décès dans cette structure sanitaire du jeune Abdoul Hamid Guéye, le 13 mai dernier, suite à une négligence médicale présumée.

Une foule en colère a marché dans les rues de la cité religieuse, en alertant sur la situation de cet établissement sanitaire.

À la tête du cortège, de très nombreux jeunes amis, parents, voisins et collègues du jeune homme, victime présumée de la négligence du personnel de l’hôpital Mame Abdou Aziz Sy Dabakh, sont venus rendre hommage à Abdou Hamid Guèye.

Venus de plusieurs quartiers de la commune de Tivaouane, les marcheurs, encadrés par la police, sont partis du quartier Renaissance, non loin du stade, pour déboucher sur les locaux de la préfecture.

Ils ont dénoncé la cherté des tickets et des médicaments, tout en réclamant le départ de la directrice de l’hôpital Mame Abdou Aziz Sy Dabakh de Tivaouane.

“Nous réclamons le départ de la directrice Binetou Diop Badiane, qui est le problème nodal de l’Hôpital Mame Abdou Aziz Sy”, a dit Cheikh Abdoulaye Mboup, qui portait la voix des contestataires.

Il a fustigé des coupures “régulières” d’électricité au bloc opératoire, ainsi qu’une panne de machine qui empêche, selon lui, le service d’urologie de fonctionner correctement.

“Avant son décès, des personnalités de tous bords, ont interpellé les autorités sanitaires de l’hôpital pour (l’évacuation) de Abdou Hamid Guéye”, mais “les responsables de l’hôpital leur avaient promis un traitement correct. La suite, on la connaît”, a raconté Mboup.

Il a également dénoncé l’absence d’un service de néonatalogie dans cet établissement sanitaire et l'”irrespect” dont les agents de cet hôpital à l’endroit des usagers.

Il a salué la solidarité dont ont fait preuve le comité d’organisation de la marche et les populations de Tivaouane en général, venues rendre un dernier hommage au défunt.

Les marcheurs ont remis un mémorandum au préfet du département de Tivaouane, Mamadou Guèye, qui a promis de le transmettre, “dans les meilleurs délais”, à qui de droit.

Interpellée par l’APS, la directrice de l’Hôpital Mame Abdou Aziz Dabakh, a promis de se prononcer sur la marche, après avoir réuni cette semaine l’ensemble de ses services.

MKB/ADI/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TABASKI-SERMON / Tivaouane : Serigne Babacar Sy Abdou Aziz Dabakh dénonce le massacre du peuple palestinien

Tivaouane, 17 juin (APS) – Le marabout Serigne Babacar Sy Abdou Aziz Dabakh a dénoncé lund…