Tivaouane 26 déc (APS) – Le budget de la commune de Tivaouane (ouest) pour l’exercice 2024 s’élève à 3 milliards 657.260.000 francs CFA, dont la grande partie est réservée à l’investissement, soit 2 milliards 14 millions 760.000 francs CFA.

Les crédits dédiés au volet fonctionnement ont été arrêtés à 1 milliard 642 millions 500.000 francs CFA.

Le budget 2024 de la commune de Tivaouane a été voté ce week-end à la quasi-unanimité des conseillers municipaux présents lors d’une séance présidée par l’adjoint au préfet du département, Mamadou Thiam, seule une conseillère s’étant abstenue.

Le maire, pour un meilleur recouvrement des recettes, mise sur plusieurs leviers. Il compte ainsi réorganiser les différents points de regroupement des conducteurs de motos-taxis dites “Jakarta” et encourager “le bon fonctionnement” du futur centre fiscal.

“Il n’est pas possible de laisser prospérer des garages [de motos Jakarta] à chaque coin de rue. Chaque conducteur de [moto Jakarta] doit payer chaque mois. Ils ne le font pas actuellement. C’est pourquoi nous profitons des occasions comme le Gamou pour les faire payer sans quoi leur outil de travail est mis en fourrière”, a déclaré l’édile de Tivaouane Demba Diop.

Durant les débats, le conseiller municipal Alioune Badara Mboup a souhaité la transformation du stade El Hadji Moustapha Niang en université et plaidé pour la construction d’une autre infrastructure sportive “plus conforme à la dimension de Tivaouane”.

“Nous allons délocaliser le stade. La pose de la première pierre d’un stade départemental se fera bientôt. Nous avons déjà délibéré sur 10 ha à Keur Ndiobo”, a déclaré  Demba Diop.

Le premier adjoint au maire, Cheikh Tidiane Diouf, en prenant la parole, avait sollicité de l’instance municipale un appui au profit du champion de taekwondo Mansour Lo, un fils de Tivaouane, pour l’aider à atteindre l’élite mondiale de la discipline.

La conseillère municipale Maimouna Ba, abordant la question relative au renforcement de capacités des élus, avait demandé au maire de faciliter la formation des élus dans les domaines de la mobilisation des ressources et de la gestion financière.

Le maire a dit avoir pris bonne note de ces requêtes, assurant être disposé à encourager toute initiative visant à relever l’image de la ville. Il a aussi pris l’engagement de faire faire des formations aux conseillers municipaux durant l’exercice 2024.

Répondant à une interpellation relative aux écoles coraniques, le député-maire Demba Diop a souligné la nécessité de revoir leur organisation pour mieux les appuyer.

”Mes services ont relevé 245 daaras dans la commune. Nous ne pouvons pas aider certaines écoles coraniques et laisser d’autres. La municipalité va également redoubler d’efforts dans la prise en charge de l’éducation avec la construction de nouvelles salles de classe sans oublier les infrastructures sanitaires”, a-t-il dit.

Les conseillers municipaux ont voté, au cours de la même séance, un plan triennal d’investissement de 2024-2026.

MKB/BK/MTN/ADL

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-LITERRATURE / Semaine du Livre : un café littéraire au profit des élèves de Louga

Louga, 2  mars (APS) – Un café littéraire dédié aux élèves a été initié au centre cu…